Full text: Volume (1 (1911))

156

Paul Viard,

Ces diverses conventions dans lesquelles la propriete
ou la jouissance des dimes passe sans cesse de mains en
mains ne procuraient en fait qu’une faible securite anx
acquereurs ou aux proprietaires. Tres nombreuses, en effet,
sont les chartes ou il est question de proces, de contestations,
d’usurpations dont l’objet est une dime.
Les proces sont soumis ä des arbitres de preference aux
tribunaux d’Eglise.1) Les cas d’interventions de seigneurs
lalques sont rares et il est malaise de savoir en quelle qualite
ils interviennent.2) D’ordinaire le juge est un delegue pon-
tifical; les plus grands personnages ecclesiastiques ne dedaig-
nent pas d en remplir les fonctions, tel 8. Bernard de Clair-
vaux.3) La procedure n’off re pas de particularites4), mais
eile dure longtemps et eile est tres coüteuse. On est souvent
contraint d’imposer aux parties une transaction pro bono
pacis.5) Embarrasses et fatigues les juges ou les arbitres

i) Bern., III, n. 403, 1285. — 2) St-Victor de Marseille, n. 702,
1156 (comte -de Barcelone). — Contre un seigneur qui leur ravit
une dime, l’eveque et les chanoines de Nice menacent de se plaindre
au comte (n. 45, vers 1125). — Un seigneur et les chanoines reguliere
de Bellelay transigent en presence des decimables Interesses. (Bern.,
III, n. 105, 1274). — 3) Cart. de Luxeuil, f° 320, r°: Ego Bemardus
Clarae vallis vocatus abbas cui dominus papa causam Luxoviensis et
sancti Apri abbatum commisit dividendam eidem causae per concordiam
boc modo finem imposui. Statutum est ut illi de sancto Apro uni-
versam decimam Galdonis curtis habeant; ipsam vero ecclesiam et
omnia praeter decimas ad eam pertinentia Luxovienses possideant,
remittentes si quod juris habuerant in ecclesia Bolonis villa quam tene-
bant illi de sancto Apro . . . (v°) hoc autem factum est consilio Gode-
fridi Lingonensis et Hattonis Trecensis episcoporum ... — Eveque de
Riez (Lerins, n. 82, 1163). — *) La procedure arbitrale est la meme
que celle des tribunaux: libelle du demandeur, reponse du defendeur,
litis contestatio, serment de calumpnia seu de veritate
dicenda, positiones et reponses, temoins publies et reproches, pro-
duction des chartes, sentence. Cart. lyonnais, II, n. 628, 1264. —
D’ailleurs souvent les juges deviennent des arbitres et ce afin de pou-
voir mettre fin a une querelle embrouillee, que 1’application des seules
rtzgles de droit ne saurait apaiser: comperimus per dicta testium
eorum questionem nullatenus secundum jus posse termi-
nari (Bern., III, n. 403, 1285). — Jugement interlocutoire ordonnant
une preuve. S. Paul de Besannen, f° 7, v°. — 5) Bäle, I, n. 341,
1228: attendentes tantam difficultam inesse huic negotio quod a tot

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer