Full text: Teutsche Staatskanzley (Jg. 1800, Bd. 4 (1803))

55 
echingen, la gauche refusé sur Pfeffingen 
soute de Nordlingen à Oettingen, qu'on oc¬ 
cupoit par l'extreme gauche de l'armée, prit 
dans Oettingen plusieurs prisonniers & (0. 
voitures avec 2. ou 3. cents chevaux; c'étoit 
la queué de la colonne des equipages. Le 
Génèral en chef jugea, que l'ennemi se rejet¬ 
toit sur le Danube : Il pouvoit passer le fleu¬ 
ve à Neubourg, se porter fur le Lech à Rain, 
& se placsr ainsi entre l'armée & le détache- 
ment, commandé par le Général Decaen. 
étoit important d'arriver avant l'ennemi. L'ar¬ 
mée avoit trois défilées à passer, la Wer¬ 
nitz, le Danube & le Lech. 
„En consequence, le Génèral Lecourbe 
eut ordre de passer, le 7. (26. Juin,) le Da¬ 
nube à Donauwerth, & de se porter rapide- 
ment fur Rain, pour s'emparer du pont de 
(d ndelfingen. Le centre se plaça, la droite 
à Donauwerth, la gauche à Harbourg, où le 
général Grenier appuya sa droite, sa gauche 
étenduë, & poussant des partis sur Oettingen 
& sur Monheim. Le pont de Gundelfingen 
étoit tellement dégradé, qu'il fallut la journée 
entière pour le rétablir. La division Gudin ce¬ 
pendant prit position le même soir en avant 
de Rain, sans éprouvèr qu'une trés-foible resi¬ 
stance. L'ennemi fit passer le Danube, sur 
des barques, à quelques centaines d'hommes, 
vis-A-vis Schoenfeld. La brigade de gauche 
susi¬ 
D 4 
Max-Planck-Institut für
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer