Full text: Teutsche Staatskanzley (Jg. 1800, Bd. 4 (1803))

53 
gauche vers Marbach; celle du Général 
Drouet, la droite à ce dernier village, & la 
gauche à Gecklingen. Le chef d'escadron 
Evers mit sa droite à Söflingen, où il se lia 
avec le Général Walther, & sa gauche au 
Danube, à la hauteur du Général Drouet. 
Le même jour le Général Kray envoya un 
parlementaire au Général en chef, qui lui 
annonçoit la conclusion d'un armistice entre 
les deux armées d'Italie. Il laissoit ignorer 
dans ses dépêches les événemens brillans qui 
avoient amené cette suspension d'armes, & 
en proposoit une entre les deux armées du 
Rhin. Le Général en chef s'y refusa. Il s'at¬ 
tendoit à tout instant à recevoir des dépê¬ 
ches du gouvernement, qui l'instruiroient de 
ce qui se passoit d'extraordinaire en Italie, & 
comme elles pouvoient lui apporter l'ordre 
de suspendre sa marche, il crut devoir don¬ 
ner un autre but à ses opérations. Le gros 
de l'armée ennemie devoit être trop éloigné 
pour la forcer de combattre en la poarsuivant; 
il n'y avoit plus à espérer qu'un succès d'a- 
vant garde. Sur ces motifs, le Général en 
chef ne fongea qu'à s'étendre & à manœuvrer 
pour procurer de bons quartiers & des re- 
fources à l'armée, s'il arrivoit un armistioe 
général. 
En conséquence, le Général Decaen reçut 
ordre de marcher avec sa division sur Munich 
D 3 
Max-Planck-Institut für
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer