Full text: Teutsche Staatskanzley (Jg. 1800, Bd. 4 (1803))

151 
vallée d'Aoste, se rapprochent au point de ne 
laisser entre elles qu'un espace de 25. toiles 
Quince cents hommes, commandés pour 
aller pratiquer un chemin fur la montagne 
d'Albard, y travaillent avec activité:. La, ou 
la pente edt été trop rapide, des escaliers 
sont construits; la, où le sentier, devenu 
plus étroit encore, se terminoit à droit & à 
ganche par un précipice, des mur sont élevés 
pour garantir de la chute ; la où les rochers 
éraient séparés par des excavations proson¬ 
des, des ponts ont été jettés pour les réunir; 
& sur une montagne, regardée depuis des le¬ 
cles comme inacesible à l'infanterie, la ca¬ 
vallerie francoise a effectué son pasage. Un er¬ 
fort plus extraordinire encore a étonné Fen¬ 
nemi: Tandis qu'on travaillit sans refâache 
aux chemin d'Albard, des foldats ont porte 
fur leur dos deux pièces de quatre, à travers 
le Col de la Coul; & après avoir gravi avec 
elles des rochers affreux. pendant 30. heu¬ 
res, ils, parviennent enfin à les établir en 
batterie fur les hauteurs, qui dominent le 
chateau. Nous étions maitres de la ville de 
Bard; mais le chemin, fitué au- dessous du 
fort, étoit exposé à un feu continuel de mous¬ 
queterie & d'arilrie, qui interceptoit toute 
espèce de communication. L'avant - garde 
étoit déjà à la vue de l'ennemi; elle avoit 
besoin de canon. Les détails, qu'eut entrai¬ 
nées 
K 4 
Max-Planck-Institut für 
uro
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer