Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

115.

Et fabriquez en nostre aduersité:
Mettans l'airain, l'or, la pierre en ouurage,
L'iuoire aussi, pour leur dresser image,
Taillee en plain ou en bosse esleuee:
Pensans que c'est la grand' voye esprouuee
Pour en nos maux trouuer allegement
Par tel ouurage: & ιe ne sçay comment,
Leur adressant plusieurs festes & jeux,
Maint sacrifice, oblations & voeux,
Nous nous cuidons de tout bien accomplis,
D'heur, de bonté, de sainteté remplis.
De Philemon.
Qui dit ou croit que Dieu luy soit propice
Pour luy auoir offert en sacrifice
Maint gras taureau, nourri és gras pasquis,
Cheureaux & boucs, & autres dons exquis:
Ou pour auoir és temples presenté
Maint parement d'excellente beauté,
Comme manteaux tissus de pourpre & d'or,
En façon riche, ou pour auoir encor
Fait eriger d'iuoire quelque ouurage
En son honneur, & orné son image
De maint ioyau, d'esmeraudes de prix:
Pamphile ami, celuy-là est surpris
Et aueuglé d'erreur & d'ignorance,
Ayant l'esprit plein de sotte impudence.
De Menander, en son Henioque ou Chartier.
Nul de ces Dieux, qui s'en vont pourmenant
Hors leur pourpris, leur siege abandonnant,
Onc ne me pleut, ny ceux qui en images
Dans des tableaux, sous certains personnages
Parlent, & font à leur famille entendre
Des feints propos, pour sujette la rendre.
Faut qu'vn bon Dieu constant chez soy demeure,
Et les heureux y conserue à toute heure.
D'Eschyle.
N'estime pas (ou seras abusé)
Que Dieu puissant soit de chair composé
Ainsi que toy: car sa diuinité
Separer faut de nostre humanité,

K.iij.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer