Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

111.

contemplant souuent la figure & image de son enfant decedé. A cestuy Syrophanes la posterité est beaucoup tenue, entant que le grand amour qu'il luy portoit, & le grand dueil, qui pour sa mort le saisit, luy arracherent vn art si excellent. Ainsi est-il aduenu, que du commencement les hommes voyans leur condition estre fragile, caduque, & prenant fin, s'auiserent de quelque consolation & remede à ce defaut, par l'inuention des images, par lesquelles mesmement les absens sont presens, & les morts sont viuans, & la memoire & souuenir d'iceux (comme il sembloit) honoree & perpetuee par tel moyen. Ce qui s'attribua premierement non à tous, mais seulement à ceux qui estoient dignes d'estre immortalisez, dit Pline. Or à ceste fin ont esté choisies plusieurs sortes de matieres, comme couleurs simples, ou plusieurs & diuerses, pour la platte peinture: la cire, l'argile, le bois, l'iuoire, la pierre, le marbre, le cuiure, l'argent, l'or, pour images & statues. Car ce mot Image, encore que generalement se puisse estendre & aux peintures, & autres simulachres plus materiels, de fonte, grauez & taillez, esleuez en bosse, statues, & semblables: Ce neantmoins ledit Pline

fait quelque difference entre Images & Statues, comme si les images specialement se disoyent faites en peinture, ou de cire, & plus accommodees és lieux priuez: & les statues d'autres matieres, plus durables, & la plus part dressees & erigees hautemẽt & en public, comme dirons cy apres. Donques pour fournir nostre propos, les Romains studieux de perpetuer (comme dit est) la memoire de leurs noms, voire des corps, si possible eust esté, apres les Grecs ont fait bien grand cas des Images. Les Iuifs ne les ont onques goustees, ains tousiours tant obstinément reiettees, qu'on ne leur peut iamais persuader de mettre en leur temple l'image d'aucun Empereur: & ont tousiours aimé plustost perdre tout, ou bien prendre les armes, & apres receuoir infinis maux, que de ce faire. Pilate gouuernant la Syrie sous l'Empereur Tiberius, mit vne nuit en vn ondroit de la ville de Hierusalem, l'image dudit Tiberius, estant aux enseignes & estendars Romains: de quoy furent les Iuifs tant irritez, que peu s'en fallut qu'il n'y eut lors vn fort grand tumulte: & fut contraint ledit Pilate de les renuoyer à la ville de Cesaree, parce qu'ils ne voulurent onques receuoir en leur cité I'image de l'Empereur. Apres la mort dudit Empereur Tiberius, son successeut Caligula enuoya lettres à Petronius, autre gouuerneur de Syrie, par lesquelles il luy commandoit de colloquer vne statue faite à sa semblance, au temple de Hierusalem: qui fut cause
K.j.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer