Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

97.

98.
De l'Or monnoyé par les Romains. CHAP. IX.


    NOVS auons dit par cy deuant, que l'or fut monnoy é à Rome soixante deux ans apres l'argent, par le tesmoignage de Pline. Ce fut au temps que C. Claudius Nero & Marcus Liuius Salinator estoyent Consuls, l an de la fondation de Rome 546. Ledict Pline fait mention du Denier d'or en plusieurs endroits, & notamment quand il dit que celuy qui premier le marqua, n'est point

cogneu. Aureus nummus, ou Aureus simplement (monnoye d'or) fut faite du commencement par les Romains à l'imitation du Stater Grec & Attique: car ils ont suiui de fort pres les poids, les mesures, & les monnoyes Grecques, desquelles nostre intention n'est de parler à present. Seulement ie diray deux mots du Stater Grec, dont ie vien de parler, pource qu'il sert à l'intelligence de mon dire. Le Stater d'or aux Grecs, pesoit seulement la moitié du Stater

d'argent, lequel estoit de quatre drachmes: & parainsi le Stater d'or ne pesoit que deux drachmes, cõme Pollux a laissé par escrit. Aussi pour la plus part les anciens ont regardé de faire leurs monnoyes d'or moins pesantes de la moitié que celles d'argent. De ces Staters d'or se trouuent plusieurs auiourdhuy, tant du Roy Philippus Macedo, que d'Alexandre son fils. I'en ay de tous deux, qui sont de fort bon or, mais le Philippus est plus pesant que l'Alexander, duquel i'ay mis le portrait tout au commencement de la planche marquee A. Pesent tous deux plus de deux drachmes chacun: cõme font aussi d'autres, frappez depuis par leurs successeurs Rois en Asie & Syrie: lesquels Staters d'or, outre & par dessus les deux drachmes, pesent deux oboles & deux siliques, comme fait mon Philippus: car mon Alexander ne pese que deux drachmes & deux oboles. Il y a six oboles en la drachme, & six siliques au scrupule ou treseau. Le demi Stater d'or à l'equipolent estoit seulement du poids d'vne drachme, & de ceux-cy s'en voyent encore quelques vns auiourdhuy. En outre Aristote & Pollux font mention de certains Tetrastateres d'or, pesans quatre stateres, cõme ils en portent le nom: desquels nous ne parlons point icy. I'ay dit que le Stater d'argent pesoit quatre drachmes Attiques: ce qu'est manifesté par

le texte de l'Euangile S. Matthieu, où il est escrit que Iesus Christ commanda à S. Pierre de tirer de la bouche d'vn poisson vn Statere (à sçauoir d'argent) & d'iceluy payer pour eux deux le tribut deu à Cesar. C'estoyent enuiron quatorze sols tournois, monnoye de
H.iij.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer