Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

334.

claire, nette, pure & blanche. Voicy la figure du Nil qui se voit auiourdhuy à Rome, & est descrite par Philostrate, non toutesfois que sa description conuienne totalement à ce Colosse & belle statue

qui est à Rome. Le Nil est representé par vn grand vieillard à la barbe longue, ayant le chapeau de fueillage en teste, tenant de la main gauche vn cornet d'abondãce plein de toutes sortes de fleurs & de fruicts. Il est à demi couché, & s'appuye du coude sur ce mõstre qui est du vulgaire nommé Sphinx, assez mal proprement & non sans erreur, encore qu'AElian l'ait escrit. Car le monstre fabuleux

de Thebes, appelé Sphinx, est tout autre & autrement descrit, comme nous dirons cy apres parlans en nos graueures du cachet d'Auguste l'Empereur. Cet animal dõc sur lequel estappuyé le Nil, a la teste, la coiffure, le visage d'vne pucelle, & le demeurãt du corps semblable au Lyon. Et parainsi ne peut estre du genre des singes ou magots, qui sont nommez Sphinges, desquels ont escrit Diodore au 4. liure, Pline, Solin, & Albert le grand, lesquels le Lecteur pourra voir, s'il luy plaist. Cestuy monstre est donc inuenté & expressément ainsi conformé, pour estre par le Lyon signifié le mois de Iuillet: & par la Vierge, le mois d'Aoust (ausquels deux mois le Soleil est aux signes de Leo & Virgo) durant lequel temps se fait la principale exondation & desbordement du Nil. Au demeurant, ce simulachre & vieillard representant le Nil, est chargé de seize petits enfans grauissans & grimpans sur luy, & comme se ioüans autour de luy, qui aux pieds, qui à la teste, qui au milieu du corps: par lesquels sont signifiees & entendues les seize coudees de l'accroissement en hauteur dudit fleuue, ainsi qu'a esté dit. Car l'aage d'enfance est le vray Hieroglyfique de croissance. Ainsi par ceste figure est signifiee fecondité d'agriculture & fertilité, comme aussi l'vtilité qui reuient de la nauigation & fleuue nauigable: & par consequent la communication de beaucoup de biens aux estranges nations & loingtaines prouinces.
4.

    LA quatrieme figure de ceste planche est tiree du reuers d'vne medalle d'argent, de Martia Otacilla femme de l'Empereur Philippus, du regne duquel & de son fils, Auguste comme luy, furent celebrez les jeux Seculaires, ainsi que tesmoigne l'inscription, qui est Seculares Augustorum, c'est à dire, Les jeux seculaires faits par les Empereurs Augustes, qui furent les deux Philippes pere & fils. Et ces quatre vnitez IIII. qui sont tout au dessous, me semblent signifier que l'animal icy figuré (dit Hippopotamus) fut monstré au
i.iij.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer