Volltext: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

33.

à Romme l'an 1517. par Iacobus Mazocheus, sous ceste inscription, I llustrium imagines, qui est le premier liure touchant le faict des medalles, mis en lumiere de nostre temps. Auquel toutesfois les images & portraits ne sont guere bien faicts, voire y a de l'erreur quelquefois: comme quand pour le viaire de Nerua treizieme Cesar, l'autheur met celuy de Traian son successeur. Et apres met celuy d'Adrian, pour Traian, deceu des inscriptions qui sont à l'entour d'icelles medalles, à sçauoir, IMP. CAES. NERVAE TRAIANO AVG. & IMP. CAES. TRAIANVS AVG. Car de prime face, trouuant ce mot Nerua, il a pensé que c'estoit vne medalle au portrait de Nerua, & n'eut la patience d'acheuer & lire entierement toute l'inscription. Que s'il l'eust fait, ie ne le pense si ignorant, qu'il ne se fust sonuenu, qu'estant Traian adopté par Nerua en son nom & famille, il preposoit iustement, & suiuant la coustume (cõme dirons cy-apres,) le nom de Nerua, qui l'auoit adopté, au sien propre. Semblablement l'Empereur Adrian preposoit le nom de Traian, auquel il auoit succedé, au sien propre, comme appert en beaucoup de ses medalles, & autres inscriptions. Il a aussi erré en suiuant l'opinion de Blondus, & mettant au commencement de son liure, pour Caton, P. Clodius, C. Cassius, visages d'Apollo, comme il est aisé à iuger à ceux qui ont manié & cogneu beaucoup de medalles. A l'imitation de ce liure intitulé I llustrium imagines, en fut faict vn autre quasi semblable, par vn Aleman quei'ay veu à Strasbourg, nommé Iehan Huttich, qui ne changea & ne meliora point les portraits & visages des Empereurs: bien les sommaires de la vie d'iceux: au reste, n'emenda de rien le premier, qu'il suiuit toutesfois comme autographe & patron, faillant quelquefois auec luy, comme nous venons de monstrer. Mais depuis ont autrement traitté ceste matiere

Enea Vico Parmisian, & Sebast. Erizzo, antiquaires diligens. Ces deux, encore qu'ils soyent d'opinions disferentes en quelques endroits, ont donné grande lumiere à l'intelligence des medalles, en certains discours qu'ils ont publié en leur vulgaire Italien. Apres iceux a escrit en latin, & exposé enuiron vne cinquanteine de

medalles assez vulgaires, Constantius Landus Comte de Complan, & peu apres l'edition de son petit recueil, est mort. Iacobus

de Strada Mantuan, homme aussi tresdiligent & studieux, a fort trauaillé en ceste argument, par la monstre & ostension qu'il nous en a faict en son Epitome du Thresor des antiquitez. Car ie n'ay encore veu que l'epitome de ce grand oeuure qu'il promet. Là sont 
Waiting...

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.

powered by Goobi viewer