Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

285.

ne peut estre vaincu ny surmonté. Parquoy à commencer de ceci, laissons en paix lesdits Chrestiẽs, de crainte que par leurs prieres ils n'impetrent de leur Dieu, telles armes & telle vengeance contre nous. De mon aduis, on ne doit point accuser ne tirer en iugement vne personne pour estre Chrestien. Que s'il se trouue quelqu'vn qui impose à vn autre comme crime, le Christianisme, ie veux que celuy à qui cela est mis sus, entende rien autre chose ne luy estre imposé, sinon qu'il est Chrestien: & si ordonne que l'accusateur du Chrestien soit bruslé vis: demeurant absous & hors de tout danger de peine, celuy qui se confessoit estre Chrestien. Et veux d'abondant, que le gouuerneur de la prouince ne contraigne vn tel homme qui se dira Chrestien, à se desdire & reuolter, ne aussi qu'il le priue de sa liberté. Et tout cecy i'enten estre confirmé par decret du Senat, & ce mien edict estre affiché au marché de Traian, lieu public, où tous le puissent lire. Item, que Vitrasius Pollio, qui a le gouuernement de la ville de Rome, ait soin & mette peine, que ceste mienne ordonnance soit enuoyee & paruienne à toutes prouinces: n'estant defendu à personne d'en auoir la copie, ou bien d'vser du benefice d'icelle.

286.
Declaration de la table marquee H.


1.

    LE premier portrait de ceste table, est tiré du reuers d'vne medalle de Iulius Caesar: de laquelle la partie anterieure a la face (ce me semble) de la deesse Venus, à qui il referoit son origine, comme il a esté dit. Icy se voit vn trophee d'vne victoire par luy obtenue, possible contre les Germains. Nous appellons

Trophee, enseigne ou marque de victoire, laquelle anciennement se posoit & erigeoit comme vn memorial, au lieu où celuy qui estoit victorieux auoit mis en fuite, exterminé, ou vaincu son ennemi. Les premiers trophees furent faits de troncs d'arbres, dont les rameaux estoyent couppez: iceux troncs ornez de quelques despouilles de l'ennemi, comme escuts ou targes, morions, halecrets, glaiues, & autres armes, comme vous pouuez voirici, & au suiuant portrait. Depuis furent faicts de marbre & autres pierres dressees sur montagnes, ou autres lieux eminens: comme celuy que dressa Pompee le grand sur le mont Pyrenee. Ils se posoyent aussi à Rome
d.ij.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer