Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

274.

Democratiques gouuernees en commun ou populairement. Les luitteurs,& ceux aussi qui couroyẽt és Stades & courses publiques, se tiroiẽt par sortition:cõme aussi il se faisoit quand les soldats partageoyent quelque butin. Ces mesmes gens de guerre quelquefois par sorts tirez alloyent à quelques grandes & perilleuses entreprises. Brief,les anciens ont vsé de sorts & fortuites elections en plusieurs & diuerses choses: & entre autres(qu'on pourroit trouuer estrange) à choisir femmes,quelquefois qu'ils se sont voulus marier: de quoy est tesmoin Suetone en la vie de Tibere Cesar. Mais,& en cecy & autrement , plusieurs fois les sorts ont aidé à tromper les gens , & ont beaucoup serui à tromperies & fallaces , à erreur , à gain & pro ffit illegitime,à curiosité & superstition. Et de ce est aduenu que les jeux de sorts pour la plus part ont esté defendus,comme jeux de dez & semblables.Non toutesfois que ie ne sçache bien que le sort ou sortition , eloignee des vices susdits , soit quelquefois permise aux Chrestiens, lors que la raison & conseil humain n'ont point de lieu, & és choses que l'on n'entend pas tant remettre au hazard & fortune , qu'à la bonne & sainte volonté du grand Dieu qui gouuerne tout par sa prouidẽce & dispose de tout:au iugemẽt duquel lors nous appellons , & remettons à luy tout l'euenement de tel sort : suyuant ce qui est dit par Salomon , chap.16. des Prouerbes , On iette le sort au giron, mais tout son iugement est de par le Seigneur. Ainsi en ont vsé les A postres en l'election de Matthias, qui par sort fut faict successeur de Iudas. Ainsi à Zacharie estoit escheu le sort de faire encensemens au temple, S. Luc chap.1. On ne condamne point les sorts iettez,lors que par iceux Ionas est cogneu & declaré fuyant la presence du Seigneur,Ionas chap.1. Par le benefice des sorts Samuël declare Saül Roy, 1. Samuel chap.10. Au contraire, plusieurs autres ne peuuent estre bons selon Dieu : comme

sont les sorts Geomantiques,qui se prennent de la terre : Onomantiques , qui se prennent des noms propres : Arithmantiques, des nombres des lettres : Tephramantiques , de la cendre ou poudre où sont inscriptes quelques lettres: Botanomantiques, de fueilles de quelque herbe , comme saulge ou autres plantes , esquelles sont inscriptes quelques questions & puis exposees au vent; Ceremantiques, de cire liquefiee & fondue tombant en l'eau , & faisant en icelle diuerses figures : Stichomantiques , des vers de quelque poëte, comme Virgile, desquels les Empereurs Adrian , Alexandre Seuere & autres , ont souuentesfois vsé. Ceux-cy furent appellez Sorts Virgilians. Encore pires furent les sorts Prenestins, Antiatins
c.j.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer