Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

267.

soudain succedoyent en leurs lieux autres tous frais, pour parfournir & satisfaire aux yeux des regardans. Aduenoit aucunesfois que quelques vns d'entr' eux combattoyent fort dextrement & virilement, & lors le peuple les demandoit pour estre de là mis en lιberté, & ne faire plus iamais si bon marché de leur sang. Neron quelquesfois fit descendre à ce combat quatre cens Senateurs, & six cẽs Cheualiers Romains. Et son successeur Domitian l'enragé y fit combattre nombre de femmes toutes nues, mesprisant l'edιct public, par lequel estoit defendu aux matrones de s'y trouuer seulemẽt, pour l'atrocité, horreur, & inhumanité barbare qui s'y voyoit. Combien que les Candiots, habitateurs de l'isle de Crete (auiourdhuy Candie) vouloyent au contraire que les plus notables dames s'y trouuassent: & semble qu'ils estoyent de l'opinion de Platon, qui vouloit que les femmes s'exerçassent à cheual, aux armes, aux combats, & autres exercices masculins: pource (disoit-il) que la nature de la femme estant semblable à celle de l'homme, il est expedient & bien seant que la vertu, force & courage soyent pareils.
   Or venans maintenant à l'exposition de nostre reuers, disons que de ces gladiateurs, autres furent voüez & destinez à autre exercice, non moins pitoyable à voir pour la cruauté & immanité que

le precedent. Ils l'appelloyent venation ou chasse de bestes sauuages, feroces & cruelles, qui se faisoit au dam & peril de ces pauures assaillans: Et toutesfois c'estoyent jeux & esbats à messieurs les Romains. Vous voyez en ce reuers deux hommes combattans contre lyons & autres bestes. Il se voit aussi en vne medalle d'argent de Cneus Domitius, sous vn chariot tiré à deux cheuaux, vn homme combattant vn lyon auec vn long-bois: qui me fait iuger que ledit Domitius donna à Rome le plaisir de telle chasse & venation dont nous parlons. Cela se faisoit, non pour plaisir qu'y prinssent tels gladiateurs, mais bien pour donner plaisir aux Princes & au peuple: & le plus souuent les pauures gens demeuroyent sur la place cruellement occis, deschirez & mis en pieces. Quelquefois estoyent victorieux, tuans auec leurs glaiues, espieux & autres armes telles furieuses bestes: & plus par agilité, dexterité & industrie, que force qu'ils eussent. Toutesfois Pausanias escrit de Lysimachus

Macedonien, qu'estant Alexandre le grand courroucé contre luy, le fit en son ire presenter deuant vn Lyon, pour estre deuoré promptement, ainsi qu'il cuidoit: mais aduint que ledit Lysimachus par sa force & vertu fut maistre de la beste & la tua vaillamment: dont il fut par apres grandement aimé dudit Alexandre
b.ij.

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer