Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

256.

duquel se voit vne estoile representant le Soleil. Encore que le susdit Herodian escrit, ce beau dieu Heliogabalus auoir esté vne fort grosse pierre, noire, ronde de bas en haut, en diminuant tousiours de sa grosseur, comme on voit és pyramides. Les Phenices estimoyent cela estre l'image du Soleil, tombee & venue du ciel, & non faite par artifice de mains d'homme. Ce gentil Empereur mesprisoit tous autres dieux, que cestuy-cy, auquel il seruoit folement, luy ayant construit vn temple à Rome, auquel il faisoit transporter tout ce qui estoit de beau ou de riche aux autres. Il estoit beau par excellence, comme aussi il estoit extremement sujet à toutes sortes de paillardises infames & detestables, se comportant le plus souuent en femme, en ses habits, & en ses actions, indignes d'estre ici recitees & entendues des gens de bien. Il suffira d'entendre

sa fin, digne de la vie tant impudique qu'il auoit menee. Estant dõc tout le monde saoul de ce monstre, tant le Senat que le peuple Romain & gens de guerre, fut par ceux-cy miserablement tué, qui le poursuiuirent iusques à vn retrait où il s'estoit sauué, & puis traisnans son corps par la ville en intention de le ietter dans les esgouts & receptacle des ordures publiques, à la parfin le ietterent dedans le Tybre auec vne pierre au col, à fin qu'il ne reuint dessus l'eau, & fust priué de sepulture, comme il meritoit. Ainsi fut-il ignominieusement traitté, sa mere Soëmias luy faisant compagnie, laquelle fut occise quant & luy. Regna selon Herodian six ans, & selon Dion seulement trois ans neuf mois & quatre iours, à compter, comme ie croy, tant seulement depuis la mort de Macrinus & son fils Diadumenianus ses predecesseurs. Encore n'esperoit-il pas, possible, si longuement regner. Car il portoit tousiours vn anneau auquel estoit enclose quantité de poison, pour se soustraire & oster de ce monde à vn besoin, à fin de ne patir quelque mort honteuse, ou bien laborieuse & cruelle, condigne à la vie qu'il menoit. Ce que toutesfois luy aduint. Pour la mesme raison il tenoit tousiours de prouision des cordes de soyes fines & de riches couleurs pour s'estrangler, s'il estoit pressé. Il auoit aussi fait faire des poignards & glaiues d'or pour se tuer & mourir, comme il disoit, plus precieusement. A ceste fin il auoit semblablement basti vne haute tour pour se precipiter du haut d'icelle en bas, si aucune force luy estoit faite: & auoit fait au bas d'icelle tour vn pauement de pierres dorees fort riches & precieuses, disant tousiours que sa mort aussi deuoit bien estre precieuse. Et toutesfois il fut assassiné & meurtri au plus ord & vilain lieu de la maison, par iuste iugement de Dieu, encore qu'il 
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer