Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

255.

aisément trompé. On compte huit Princes Romains nommez Antonins, selon qu'escrit Iules Capitolin. Le premier fut le bon Antoninus Pius: le second, Marcus Aurelius le Philosophe: le troisieme son compagnon en l'Empire, Verus: le quatrieme, Commodus: le cinquieme, Bassianus Caracalla, fils de Seuerus: le sixieme, son frere Geta: le septieme, Diadumenianus fils de Macrinus: le huitieme & dernier, ce malheureux dont nous parlons, portant à tort & faulsement (comme dit Ausone le poëte) le nom d'Antonin, estant son nom peculier, Heliogabalus, comme vulgairement il s'escrit. Car les medalles ausquelles il faut croire, pource qu'elles sont faites de son tẽps, ne le nõment point ainsi. Baptiste Egnace dit qu'il est nommé Alegabalus (non Heliogabalus) és medalles qu'il a veuës. Onuphrius Panuinius veut qu'on l'appelle Alagabalus, & le prouue par vieilles inscriptions en pierres qui se voyent encore auiourdhuy, esquelles il est ainsi escrit. Ioannes Sambucus dit qu'il a vne medalle de cuiure, où il est nommé Elagabalus. Ce nonobstant il est communément appelé Heliogabalus, mesmement par ceux qui n'ont point veu les medalles: & est entendu icy par le nom d'Antoninus, comme nous prouuerons tantost par son reuers. Or non seulemẽt les huit susdits se sont nommez Antonins, mais aussi plusieurs autres, comme Seuerus, Pertinax, Iulianus, Macrinus, & c. Et mesmes ceux qui ont esté les vrais successeurs du bon Antoninus Pius, ont plustost retenu ce nom que le leur propre. Car ce nom d'Antonin fut tant agreable à Rome, que le peuple & les gẽsdarmes ne tenoyent point pour Empereur sinon celuy qui estoit decoré de tel nom. Et dura cela quelque temps. Cestuy-cy donques dont nous parlons, fut premierement nommé Varius, qui se peut dire en François Diuers, pource (disent aucuns) qu'il fut nay de diuerses semences, estant sa mere vne bonne ribaude, nommee selon Herodian, Soaemis: toutesfois en vne medalle d'argent que i'ay d'elle, elle est dite SoAemias, non point Soaemis. Encore est elle appellee de Lampridius, à sçauoir, Semiamira. D'icelle donques & de l'Empereur Antonin Caracalla, on tenoit auoir esté illegitimement nay cestuy Varius, depuis nommé Heliogabalus, pource qu'il estoit sacerdote du Soleil, qui est appelé des Phenices Eleagabalus, ainsi que dit Herodian. Et qu'il soit vray, le reuers de nostre presente medalle le monstre par son inscription, qui est, Inuictus Sacerdos Augustus, c'est à dire, L'inuincible & insuperable sacerdote Auguste. Et de fait, en ce reuers il est figuré, reuestu d'habit sacerdotal & sacrificateur, ayant deuant soy vne Are ou Autel, au dessus
a.j.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer