Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

23.

sans icelle. Ce qu'apparoistra par ce que nous en auons tiré dudit Herodian, exposans la susdite medalle cy apres. Mais qui penseroit tant de choses gentilles, vsitees & pratiquees aux anciens, estre paruenues à nostre cognoissance par le benefice & moyen des medalles & graueures antiques? Elles nous expriment au vif, & monstrent à l'oeil, maintenant plusieurs sortes de temples, ares à sacrifier: diuerses enseignes & ornemens du Pontificat, vases, & autres instrumens propres aux sacrifices: maintenant la selle Curule, deuë aux magistrats: les faisceaux & verges portees deuant les Consuls & Preteurs: tant de sortes d'armes diuerses, de chariots à deux, à trois, à quatre cheuaux: tant de trophees & statues equestres, & autres: tant d'instruments seruans à la guerre, & à demolir forteresses, comme le Belier nommé Aries, machine ancienne

pour abbattre murailles & autres clostures, de laquelle parlent les autheurs anciens. La medalle antique Cyrenaïque, nous met deuant les yeux la plante nommee Silphium, qui est le Laser tant

celebré des anciens, comme son suc, appelé Laserpitium: laquelle plante n'a point esté veuë depuis le temps de l'Empereur Neron, si nous croyons ce qu'en escrit Pline. Ie ne parleray point de toutes les sortes de couronnes, qui nous sont remarquees en icelles medalles & graueures. Ie me contenteray de parler icy seulement du Diadéme, estant asseuré que ceux qui ne sçauent proprement que c'est(ie ne parle point des doctes) seront ioyeux de le recognoistre en telles antiquitez, & l'apprendre d'icelles. Plutarque escrit de

Monimé, l'vne des femmes du Roy Mithridates, qu'elle se pendit auec son diadéme, estant reduite à la neceβité de choisir telle espece de mort, qui luy sembleroit plus aisee & moins douloureuse. Communément on interprete Diadéme, vn ornement de teste, ou vn chapeau royal, ou bien coiffure royale(pour les Roynes & femmes illustres) que les peintres font à leur phantasie, maintenant à la Greque(ce disent-ils) maintenant à la Moresque, tanto st à la Tartaresque, tousiours à leur bizarre volonté. Mais proprement ce n'est ny chapeau royal, ny coiffure, ou autre chose qui couure la teste entierement: ains vn bandeau ou bande bien peu large (dite tae- 

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer