Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

219.


qu'on y faisoit, ou pour le moins la choüette, oyseau consacré à icelle Pallas, desquelles mõnoyes i'espere qu'on en verra bon nombre, exprimees & exposees en ces beaux liures de medalles Grecques, que le gentil Goltzius promet de mettre bien tost en lumiere: entre lesquelles ne sera omise, comme i'estime, la declaration du present reuers de ceste nostre medalle, auquel vous voyez ce Lyon tant bien faict, auec l'inscription Grecque, dont les premieres lettres sont effacees: qui a esté cause que ie n'ay sceu venir à l'intelligenece de la diction Grecque, pour n'auoir point veu d'autres medalles de pareil reuers, où l'inscription fust entiere, & non fruste & du tout effacee. Aucuns veulent lire Hyelitwn , entendans ceste mõnoye auoir esté faite par tels peuples,à sçauoir,nommez Hyeles, desquels il ne me souuient aucuns autheurs auoir parlé. Bien sçay-ie que Strabo fait mention d'vne ville d'Italie, nommee Hyela, anciennement construite par les Phocenses, peuples de la Grece.
   Le second portrait de ceste table auec son reuers, est semblablement tiré d'vne bien belle petite medalle d'argent que i'ay, pesant enuiron demie drachme Attique, ou autant qu'vn Quinarius Romain, encore qu'elle soit medalle Grecque: laquelle pourra estre (comme i'espere) mise & declaree aux susdits liures des medalles Grecques de l'autheur cy dessus nommé: comme aussi la suyuante & troisieme de ceste presente table.
   Ceste troisieme medalle Grecque a l'habillement de teste, ressemblant aucunement à celuy que porte le Turc pour le iourdhuy, nommé Tulbant ou Turbant,ainsi que voudrez.
   Le reuers semble estre fait à plaisir, ayant vn petit Cupido, ou marmouset, assis sur la croppe d'vn cheual à face humaine. Entre mes medalles Grecques, le reuers d'vn didrachme d'argent à l'inscription Neopolitwn, a l'effigie d'vn taureau ayant face humaine, lequel on veut estre Minotaurus. Le cheual de lules Cesar Dictateur, s'il est vray ce qu'on en a escrit,auoit les deux pieds de deuant semblables aux pieds de l'homme, & ainsi est effigié & colloqué deuant le temple de la deesse Venus mere, tesmoin Pline en son huitieme liure. L'hippocentaurus dont parle Phlegon Trallian seruiteur de l'Empereur A drian, auoit les pieds de corne solide, & le crin comme les cheuaux: & toutesfois la face estoit semblable à la face humaine.Il fut enuoyé en Egypte,où il mourut par le changement 

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer