Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

181.

n'enten point icy de mespriser l'Astronomie, laquelle auec belles & certaines demonstrations monstre & enseigne l'estat, cours & mouuements des astres, si bien ordonnez par ce grand Dieu admirable architecte de tout l'vniuers. Seulement ie trouue fort mauuais que nous voulons passer plus outre que Dieu n'a ordonné,attribuans à certaines dispositions du ciel, & graueures de pierres ou metaux,ce qu'il vaudroit mieux pour nostre honneur cacher & retenir sous silence. Ce que ie dy singulierement pour nos pierres dont est question:encore que ie ne veux nier qu'en quelques vnes d'icelles, ne se trouuent & voyent plusieurs effets estranges ( voire sans aucune graueure) comme en la pierre Astroïtes, ainsi nommee des Grecs, pource qu'elle est toute couuerte de petites macules semblables à estoiles. Icelle pierre mise & baignee dedans du fort vinaigre,seule se meut visiblement, va & viẽt & change de lieu,cõme i'en ay souuẽt fait l'experiẽce en celles que i'ay. Mais il me semble y auoir aucune raison de ce mouuement,entant que la subtilité & tenuité d'essence du vinaigre, penetrante és porositez de ladicte pierre,la fait mouuoir & trotter çà & là, cõtre la nature de la pierre, qui est graue, pesante & immobile de soy. Car cecy ne seroit trouué tant estrange en la pierre ponce, appelee des Latins Pumex, pource qu'elle est extrememẽt poreuse & cauerneuse à l'oeil, & legere à la main. Quãt au vinaigre, Pline escrit qu'il a vertu de resoudre & fondre la perle,s'il est chauffé sur vn petit de feu,tant est subtil, penetrant & fort. Ce qu'il prouue parlant du banquet que fit

Cleopatra Royne d'Egypte à son ami Marc Antoine le Triumuir: car comme elle luy eut dit qu'en vn seul festin elle vouloit bien dependre cent Sesterces,que Budee reduit à deux cens cinquãte mille escus(à raison de trente cinq sols tournois pour escu) & ledit Marc Antoine ne le voulant point croire, gagea contre elle qu'vne si excessiue despence ne se pouuoit faire en vn simple conuiue : elle luy monstra le lendemain qu'elle le feroit aisément. Parquoy le iour suyuant luy faisant le banquet, comme Marc Antoine se rioit de l'appareil non trop magnifique, ny trop extraordinaire & excessif, & cuidoit auoir gaigné la gageure faire, elle luy dit qu'elle seule vouloιt manger en ce banquet la valeur de cinq cens Sesterces, estimez (comme dessus) quinze cens mille escus. Et lors ayant du vinaigre deuant soy,elle mit la main à vne de ses oreilles,& arracha vne perle pendante à icelle, qu'elle mit dedans le vinaigre, auec lequel l'aualla,& iettant la main à l'autre oreille pour en faire encore autant de l'antre perle qui y pendoit, Lucius Plancus qui estoit iuge 

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer