Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

167.

autre main. L'autre doigt, qui suit prochainement le poulce, est nud, & destitué de l'aide d'vn autre qui le touche de pres, & duquel il se puisse parer: entant que le poulce, qui luy est à costé, est desia situé si bas, qu'à peine paruient il à la racine & base dudict doigt son voisin. Orle doigt du milieu, & celuy qui est le plus petit de tous, sont reiettez comme impropres à cest office: l'vn, pour estre trop grand, l'autre pour estre trop petit: parquoy a esté choisi celuy qui est entre ces deux, & qui moins trauaille, & pource est plus conuenable à contregarder vn anneau. Voyla ce que i'ay transcrit de Macrobe, digne d'estre inseré icy. Pline en escrit encore dauantage en son 33. liure chap. I. Ainsi appert (& se pratique encore pour le iourdhuy) que la main gauche a cest honneur de porter les anneaux: & icelle pareillement honore & donne authorité à l'or, & aux pierres precieuses. Combien qu'à bon droit ledit Pline se plaint de celuy qui premier mit anneaux en ses doigts, le disant auoir esté autheur d'vne tres-mauuaise & pernicieuse chose. Ce qu'ayant commencé & prins son origine en Grece, est bien tard paruenu aux Romains: lesquels, encore qu'ils fussent Senateurs, du

commencement ne portoyent qu'anneaux de fer simplement, & non d'or, s'ils ne leur estoyent donnez du public, quand on les enuoyoit en ambassade aux estranges nations, pour estre par cela estimez plus honorables: & estans r'entrez en leurs maisons, n'en portoyent autres que de fer. Dont est aduenu, dit Pline au lieu susdit, qu'encore maintenant on n'en donne point d'autres que de fer & sans pierre aucune, à celle qu'on veut prendre à femme. Dequoy la raison, ce me semble, peut estre telle: La matiere de l'anneau estoit fer, pour monstrer la fermeté & constance qui doit estre en mariage. La forme & figure de l'anneau ronde & circulaire, qui embrasse totalemẽt le doigt, denotoit ceste cõtinue & perpetuelle liaison, vnion, & societé qui doit estre entre les parties. Et pourquoy estoit cest anneau nuptial sans aucune pierre fine? Ie dy que c'estoit pour nous donner à cognoistre & monstrer la simplicité du cõtract qui se fait en mariage: auquel on se doit simplement & sainctement porter, sans aucun fard ny ornement, & encore moins de tromperie. Bien plus sagement que les anciens pensent faire en ce temps ceux, qui par vne certaine opinion (à fin que ie ne die superstition) espousent leurs femmes auec anneaux composez de trois metaux, ainsi qu'ils parlent, à sçauoir, fer, argent & or. De quoy ie ne parleray dauantage, pour continuer mon propos tiré de Pline, lequel adiouste que mesme de son temps la plus part du monde, voire des
Q.ij.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer