Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

143.

monnoyes. Autres Triumuirs estoyent capitaux, comme Preuosts criminels, cognoissans des crimes & malefices, desquels aussi a esté parlé: autres Triumuirs furent dits M ensarij , ayans esgard sur les ouuriers de la monnoye, changeurs, & telle sorte de gens: autres Triumuirs nommez N octurni , pource que leur office s'exerçoit de nuit seulement, parce qu'ils alloyent de nuit par la ville pour donner ordre singulierement au feu, & garder qu'il ne s'allumast en quelque part: autres & derniers Triumuirs furent grandement differents des precedens, nommez T riumuiri constituendoe R eipublicoe, c'est à dire, les trois ordonnez pour establir la Republique. Ceux cy furent Octauien Cesar, Marc Antoine, & Lepide: qui, ayans comme parti le gasteau entr' eux, & ayãs la force entre leurs mains firent de grandes meschancetez, & exercerent de grandes cruautez en ce Triumuirat, c'est à dire, estat, societé, & compagnie d'eux trois seulement. Ce fut apres la mort de Iule Cesar, lequel leur ouurit la porte & monstra le chemin à telles meschancetez: car ils firent vne ligue & complot par ensemble à la ruine & perdition de tous les gens de bien, qui lors estoyent à Rome, comme dirons plus amplement cy apres.


   Pontifex Maximus estoit le plus grand Pontife, & souuerain en la religion, y commandant à tous, voire à celuy qui s'appelloit Roy dessacrifices, qui estoit sous luy, comme tous les autres Collegiaux, Augurs, Flamines Diales, & autres sacerdotes, confreres, feciaux, victimaires, & toute telle vermine: car tout cela ne seruoit qu' à idolatrie, & à courroucer le Dieu tout puissant. Et pource qu'en la religion Romaine y auoit des grands & des moindres Pontifes, cestuy-cy qui iugeoit de toute la religion estoit dict, le tres-grand Pontife. Et n'est oit impertinent qu'vn Senateur fust Pontife, voire Iule Cesar, Octaue, & leurs successeurs l'ont mis en leurs tiltres & medalles bien long temps.


   Augur estoit magistrat fort honoré en la religion Romaine, que nous pouuons appeler Deuin, qui sembloit deuiner & predire les choses futures par le chant, vol, past, ou autre geste des oyseaux, qu'il obseruoit. Il montoit au plus haut d'vne grosse tour, designoit & remarquoit les quartiers du ciel auec son baston Augural, nommé en Latin L ituus A uguralis: de quoy se voit la figure en plusieurs medalles de Iule Cesar, d'Octauien, Marc Antoine, & Lepide: qui entre leurs grands tiltres se sont nommez Augures.


   Imperator du commencement s'appelloit propremẽt chef, conducteur, ou general d'vne armee, duquel nom sont souuent nom- 

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer