Full text: Le Pois, Antoine: DISCOVRS SVR LES MEDALLES ET GRAVEVRES ANTIques, principalement Romaines

119.

és funerailles & conuois, quand quelqu'vn de la gent ou famille estoit mort : de sorte que paricelles, toute la race de telle maison estoit là assemblee & recogneue: & le conuoy rendu plus celebre & magnisique. Et des predecesseurs aussi se voyoyent quelques fois autres images dehors & sur le deuant des maisons. Depuis on a faict pareillement images de cire, à la semblance des Empereurs & Cesars morts: lesquelles posees sur vn lict d'iuoire se portoyent en leurs funerailles & pompes funebres. Comme aussi ces Empereurs viuans, aussi tost qu'ils estoyent paruenus à l'Empire, ils enuoyoyent (s'ils estoyent esleuz au camp & hors de Rome) leurs images & effigies à Rome, pour estre plus agreables & acceptables aux Romains, ainsi qu'escrit Ammian Marcellin, & Zozimus: ce qui se prouue de Constantius, Galerius, Maxentius, & autres. Lors on posoit leurs noms & aussi leurs images aux enseignes militaires, ausquelles faisoit-on grand honneur & reuerence, iusques à les adorer par fois: ainsi qu'il se voit en Suetone & Tacite, parlant des Rois Zorsines & Tyridates. Iulius Capitolinus en la vie des deux Maximins Augustes escrit, les images de Balbinus, Maximinus, & Gordianus, auoir esté adorees. Eusebe en la vie de Constantin le Grand, dit qu'en la principale & Imperiale enseigne militaire dudit Constantin (laquelle fut nommee Labarum, ainsi que dirons en la medalle sixieme de la planche marquee G) estoit son image, & celle de ses ensans, sous l'effigie de la croix qu'il auoit veuë au ciel. Mais sur tout les medalles nous rendent suffisant tesmoignage de l'adoration des enseignes Romaines: mesimement vne d'argent de l'Empereur Augustus que i'ay, au reuers de laquelle se voit vn hõme, ayant vn genoil flechi, tenãt vne enseigne militaire en la main droite, auec ceste inscriptiõ, Signis receptis, qui veut dire, estans telles enseignes Romaines recouuertes, qui sut quand Augustus les receut des Parthes, qui parauant les auoyent gaignees sur les Romains, lors que Crassus fut par eux vaincu & deffait. Encore se voit vne autre medalle d'argent dudit Augustus, au reuers de laquelle pour inscription se lit à l'entour, L. Caninius Gallus III vir. En icelle la flexion du genoil de la petite figure (qui est vne Prouince, tenant vne enseigne en main dextre) nous monstre assez ceste adoration, dont nous parlons. Au surplus, ceux qui portoyent en guerre telles enseignes à l'image des Empereurs & Capitaines, se nommoyent I maginarij, Imagiers, ou porte-images, à parler plus proprement. Es triomphes aussi se portoyent les images des vaincus, s'ils estoyent ou absens ou morts : & semblablemẽt des prouinces,
L.j.


Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer