Full text: Du Choul, Guillaume: DISCOVRS DE LA RELIGION DES ANCIENS ROMAINS

290.

par tout le corps de lavictime, depuis l'extremité du pied iusques à la teste: de sorte quủil estoit impossible, qu'vne seule macule fust cachée. Et la raisõ de toute ceste curio sité n'estoit autre, que pour mettre hors de coulpe ceux,

qui les offroyent pour les macter. Les victimes des anciens Romains furent la brebis, la truye, le beuf & la cheure: & fut l'opinion des Anciens de prendre les bestes les plus doulces, & les plus priuées. Et qu'il soit ainsi, les beufs, les cheures, & les brebis se laissent cõduire par

chascun. Cesont bestes qui aydent grandement à la vie humaine: les moutõs portent la laine propice pour couurir le corps: les beufs labourẽt la terre, & la preparent pour semer le blé, nourrissement tresnecessaire pour la vie de l'homme. Du poil des cheures faisoyent les Anciens feultres pour la pluye: & les peaux des brebis & moutõs estoyent cousues ensemble, pour seruir de manteaux aux soldats: & pour ceux encores que la necessité contraignoit de demeurer aux champs soubs le Soleil.
   

Au cõmencement du sacrifice, le sacerdote Romain tenant son sympule, venoit voilé & coronné de laure, accompaigné du chore des petits enfans, qui chantoyẽt les louënges des Dieux, & en leur cõpaignie les ioueurs de flustes & citharistes: car bien peu se faisoyent sans musique leurs cerimonies. Et tout ainsi estoit accoustré le sacerdote Romain, comme la medaille
Note: Further links to external Census database:

  · Census ID10064579: »Denarius of L. Cassius Longinus (Vesta / Voter, RRC 413.1)«

de Longinius Triumuir le represente. 

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer