Full text: Du Choul, Guillaume: DISCOVRS DE LA RELIGION DES ANCIENS ROMAINS

188.

   Nous auons veu cy dessus, comme la claue & la despouille du lion fut donnée à Hercules, & de telle sorte paincte son effigie. Il demeure à veoir les statues, qui furent faictes auec trois pommes, qu'il portoit à la main droitte: & de la gauche sa massue, qui monstroit sa vertu,

qui estoit triple:C'estassauoir, sans corrous, sans auarice, & sans volupté. Et encores auiourdhuy se treuue à Rome vne grãde figure de bronze d'Hercules, qui portevne pomme à la main (à luy consacrée) trouuée n'a pas long temps au lieu ou auoit esté le grand autel, au marché des beufs.


   Lἀrbre du peuple estoit dedié à Hercules:& les Salies coronnez de peuple faisoyent ce sacrifice. Ce que nous lisons en Virgile, qui dit,
Tunc Salij ad cantus incensa altaria circum
Pôpuleis adsunt euincti tempora ramis.


   Et dit encores Virgile,
Pôpulus Alcidae gratißima.



   Ce que nous monstre estre chose certaine la medaille Grecque d'Hercules:ou est representée du costé droit la figure de sa teste, coronnée de peuple: & alentour de son col, la peau du lion pour ornement. Et de l'autre costé se monstre le Zodiac rempli de ses signes & vn Phaëthon, qui est tombé de son char, qui estoit tiré par quatre cheuaux, auec la sigure du Soleil au dessus. Et pour monstrer qu'il cherchoit chose qui estoit imposible, sont insculpez caracteres Grecs qui disent, ΑΔΥΝΑΤΑ ΖΗΤΩΝ.
Z 2

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer