Full text: Goltzius, Hubert: SICILIAE HISTORIA POSTERIOR SIVE EORVM, QVAE POST PACEM SVB AVGVSTO TERRA MARIQVE PARTAM VSQVE AD HOC SAECVLVM GESTA SVNT, COMPENDIOSA NARRATIO, HVBERTO GOLTZIO HERBIPOLITA VENLONIANO CIVI ROMANO AVCTORE

124.

125.
PHILIPPVS II. HISPANIARVM REX.


    PHILIPPE par la grace de Dieu Roy de Castille, de Leon, d’ Arragon, de Nauarre, de Naples, de Sicille, de Maillorcque, de Sardaine, des lsles Indes & terre ferme de la mer Oceane: Arcbiduc d’ Austrice, Duc de Bourgoigne, de Lotbier, de Brabant, de Lembourg, de Luxembourg, de Geldres, & de Milan: Conte de Habsbourg, de Flandres, d’ Artois, de Bourgoigne: Palatin & de Haynault, de Hollande, de Zelande, de Namur, & de Zutphen: Prince de Zwaue, Marquis du sainct Empire: Seigneur de Frize, de Salins, de Malines, des citez, villes & pays d’ Vtrecbt, Oueryssel & Groeningen & Dominatour on Asie & en Africque. Atous ceux quz ces presentes verront, salut. Receu auons l’bumble supplication de Hubert Goltz demeurant ers nostre ville de Bruges, contenant commeil auroit auec grand pains, trauail, fraiz & despens recercbé toutes les medailles des anciens, tant Grecz, Consulz & Empereurs Romains, que aulires, et soytransporté au mesme effect, es pays & Royaulmes des Gaules, des Allemaignes, tant baulte que basse, & par toute l’ Italie, Naples et aillieurs, & mesmes taillé et graué icelles en cuyure apres sonretour & despieça bors des ditz medailles faict vng recueil de l’bistoire ou vies des Empereurs, ensemble des Fasios Magistratz et Triumphes des Romains, tirez tãt d’icelles medailles que des inscriptions. marbres et histoires antiques, et en a mis desia aulcuns liures en lumiere. Et comme il a presentement en main quatre aultres liures pour mettre en lumiere, par luy composez intitulé Graecia siue historiae vrbium & populorum Graeciae ex antiquis numismatibus restitutae libriquatuor, Huberto Goltzio auctore & sculptore. lesquels il mettroit aussy voluntiers en lumiere pourueu qu il nous pleust sur celuy accorder noz lettres patentes d’Octroy & Priuilege pour dix ans, auec telles prohibitions et deffences en tel cas accoustumees, auβide quelqus raisonable peine et amẽde, telle que de dix Carolus pour chascun desditz liures, qui les vouldroit imprimer ou cõtrefaire, ou aillieurs imprimez les vẽdre ou distribuer durãt ledit temps au desceu & sans le consentemẽt dudit Hubert Goltz. Scauoir faisons, que nous les choses dessusdites considerees et que les presens liures sont deuement visitez et approuuez par celluy a ce commis, inclinans à la supplication dudit Hubert Goltz suppliant, a icelluy auons ottroyê, permis et accordè, Ottroyons, permettons et accordons, en luy donnant congé et licence de grace speciale par ces presentes, que durant le temps et terme de buict ans prochainement venans, lui seul puist et pourra faire imprimer les susditz liures par tel imprimeur admis et iuré, que bon sembler a resident en noz pays de pardeça, et apres faire vendre et distribuer la & ainsy que bon luy semblera, en gardant sur ce la forme de noz ordonnances. Interdisant & defendant a tous Imprimeurs, autres que celluy qu’il aura choisy pour ladite impreβion, ou Libraires de cõtrefaire ou imprimer, vendre ny distribuer lesdits liures durant lesditz buictans, à peine de confiscation & perdition de toute telle impreβion. Et de auecque ce encourir la pcine de buict florins pour chascũ liure que ainsy sera trouué imprimé au contr aire du present ottroy, applicable ladite peine la moityé a nostre prouffis & l autre au prouffit dudit Hubert Goltz suppliat. Si don nons en mandement a noz amez & feaulx les chief Presidẽs & gens de noz priuè & grand consaulx Presidens et gens de noz consaulx prouinciaux de Luxẽbourg, Flandres, Artois, Namur & Hollande, a nostre grand Bailly & gens de nostre conseil a Mons & a tous autres noz lusticiers et officiers qu’il appartiendra. Que de nostre presente grace, ottroy et permiβion, ilz facent, seuffrent et laissent ledit Hubert Goltz et celluy Imprimeur iuré, quil aura cõme dit est, choisy pour faire ladite impreβion, plainement & paisiblement ioyr et vser par la maniere dicte, sans leur faire, mettre ou dõner, ny souffrir estre faict, mis ou donné aucun destourbier ny empeschement au contraire. Car ainsy nous plait il. En tesmoing de ce nous auõs fait mettre nostre seel a ces presentes. Donnè en nostre ville de Bruxelles le xj. iour du mois d’ Auril l’an de grace M. D. LXXV. apres Pasques, de noz Regnes assauoir des Espaignes et Sicille & c. lexx. & de Naples lexxij.
Parle Roy en son conseil

Mesdach.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer