Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

ANNOTATIONS taſt vn beuf ſur ſes eſpaules, qu’à la fin de la courſe il aſſommoit
d’vn coup de poin, puis le mangeoit tout en vn jour. S’il te-
noit vne pomme en ſa main, homme viuant ne la luy euſt ſçeu
arracher: & s’il auoit aſſis ſon pied en quelque place, nul ne
l’en pouuoit deſmouuoir. Ceſtuy-là ſe fiant en ſa force admirable,
vid vne fois vn arbre eſclatté par le milieu, qui luy donna enuie
d’eſprouuer ſi auec ſes deux mains ſeulement il en pourroit faire
deux parties: & de faict il y eſſaya: mais quand il eut faict ſon ef-
fort, l’arbre ſe reſſerra de maniere qu’il ne peut onques retirer ſes
mains, à l’occaſion dequoy il demoura là tant qu’il y fut mangé
des loups,

Minerue, autremẽt Pallas, eſtoit par les antiques eſtimee Deeſ-
ſe de ſcience. Voyez qu’en dit Cicero en ſon troiſieme liure de la
nature des Dieux.

Myron fut vn ſculpteur natif, ſelon aucuns, de Syracuſe en Si-
cile, & ſelon d’autres, il naſquit en Athenes. Quoy qu’il en ſoit, il
ſe monſtra excellent en ſon art, & entre autres choſes il fit vne
jeune genice, telle que pluſieurs eſtimoyent qu’elle fuſt
viue.

Myſie eſt vne region d’Helleſpont, dont l’vne des parties tient
de l’Aſie, & l’autre de l’Europe, joignãt au fleune Iſter, maintenãt
Danube. Auſſi Ptolemee en fait deux regions, à ſçauoir la haute & la baſſe, ou la grãde & la petite, & les ſitue toutes deux au delà de
Bithynie, aſſez pres de la mõtagne Ida. La haute Myſie eſt aujour-
d’huy dite Seruie, & Ruſſie, qui comprend vne portion de Hon-
grie, & la baſſe eſt partie de Thrace, & ſe nomme à preſent Boul-
gie: toutes les deux ſont ſous la puiſſance du Turc.

Mithridates, fut vn Roy du païs de Pont en Aſie, lequel auoit
grande force de corps & de courage: Il ſçauoit parler vingt & deux langages diuers. Ccſtuy-là durant que les Romains eſtoyẽt
en diſcord les vns cõtre les autres, chaſſa le Roy Nicomedes hors
ſon païs de Bithynie, & Ariobarzanes, de Cappadoce, meſmes oc-
cupa toute la Grece, & les Iſſes adjacentes, excepté ſeulement
Rhodes. Il entretint la guerre cinquante ſix ans contre les Ro-
mains, & en ces entrefaictes fit priſonniers Q. Oppius leur Procõ-
ſul, & Aquileius leur Legat. Toutesfois il fut vne fois vaincu par
Lucullus aupres de Cizique, en maniere qu’il fut contraint s’en
foïr & ſe retirer deuers Tigranes Roy d’Armenie. Apres il fut en-
cores combattu par Sylla, & finalement ſurmonté par Pompee.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer