Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

SVR VITRVVE. mille, qui vallent neuf lieuës Frãçoiſes, de la place ou fut fondee,
& encores eſt de preſent la ville de Rome.

Aire, eſt proprement vne planure de terre, vuide & ſans aucuns
empeſchements, où l’on bat les gerbes apres moiſſons: mais Vi-
truue en vſe quelque fois en autre ſignification, & par eſpecial
pour aiſances, dites entre les ouuriers Paelliers, qui ſe practiquent
ſur encoigneures de montees à vis.

Areopage, eſtoit le lieu où ſe tenoit le conſeil des Senateurs
Atheniens, qui jugeoyent par nuict des crimes dignes de mort, à
fin que l’õ ne prinſt garde aux qualités, piteux viſages & excuſes,
de ceux qui ſe vouloyent juſtifier par eux-meſmes, ou par aduo-
cat: mais ſeulement à ce qui eſtoit à faire ſelon la rigueur de Iu-
ftice

Areoſtyle, eſt vne certaine aſſiette de colonnes, qui eſt aſſezex-
poſee dedans le texte.

Arezzo, eſt vne ville de Tuſcane, en la duché de Florence, qui
fut edifiee par les Grecs, dés le temps que le peuple d’Iſraël eſtoit
ſous le gouuernement des Iuges.

Argeſtes, eſt vn vent froid & humide, qui vient de l’Occident
equinoctial.

Argille, eſt vne terre aſſez cõgnue entre les ouuriers, parquoy
je n’en feray autre mention.

Arges, fut vne antique cité bien fameuſe, en la region de Pelo-
ponneſe, & ſi voiſine d’Athenes que les habitans de ces deux v-
ſoyent d’vn puits commun, parquoy les autres peoples les nom-
merent Fratrié: toutesfois il y a eu pluſieurs autres cités de ce nõ
d’Arges, tant en la Grece qu’en Italie.

Argo, fut le Nauire qui porta Iaſon en Colchos, où il conquit
la toiſon d’or. Les Poëtes ont feinct que ce Nauire fut raui au ciel,
& le mettent entre les ſignes.

Aries, eſt vne machine de guerre que je nomme ſouuentesfois
Belliniere, pource que comme les Belliers s’entreheurtent, ainſi
heurtoit ce tormentles murailles des villes aſſaillies par telle im-
petuoſité, & ſi treſdru, quelle les faiſoit venir à terre.

Ariſtarchus, fut vn Mathematicien de l’iſſe de Samos, lequel
inuenta diuerſes manieres d’Horloges.

Ariſtote, eſt communement eſtimé le Prince de tous les Phi-
loſophes.

Ariſtophanes, eſt le nom de deux hommes, dont l’vn ſut de By-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer