Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. pour noſtre vſage. C’eſt à fin de ſçauoir en allant par païs, enco-
res que ſoyons en chariot ou ſur la mer en quelque nauire, com-
bien nous aurons faict de milles ou demi lieuës de chemin: Cho-
ſe qui ſe pourra facilement congnoiſtre au moyen de la practique
ſuyuante.

Soyent les rouës de noſtre charïot faictes ſi larges que leur dia-
metre comprenne quatre pieds & vn ſextant, c’eſt à dire vne ſi-
xieme partie de pied, à fin qu’eſtant la rouë aſſize ſur vn coſté,
quand ſa rondeur commencera de tourner ſur la terre pour faire
voyage, apres qu’elle ſera reuenue au meſme poinct de ſon com-
mencement, elle ayt paſſé vne certaine portion de voye, à ſçauoir
douze pieds & demi.

Eſtant ceſte choſe ainſi preparee, faudra fermement joindre
contre le moyeu de la rouë par le dedans du chariot vn tympan
ou rouët ayant ſur les courbes de ſa circõference vne dent toute
ſeule: puis dedãs le corps d’iceluy chariot ſoit attaché vn eſtuy de
bois quarré trauerſé d’vn aiſſeau portant vn autre rouët mouuant
en maniere de lanterne, ledit rouët garni tout à l’entour de qua-
tre cents dentelures egalement diſtantes, & cõuenãtes à la groſ-
ſeur de la dent du tympan inferieur. Apres ſoit miſe ſur l’vn des
coſtés d’iceluy ſecond tympan vne languette paſſante toutes les
autres dents: & pardeſſus celà ſe poſe derechef vn troiſieme ro-
uët couché de plat, & dentelé de meſme, enui@onné d’vne autre
chappe, & dont les crenelures conuiennent à la dent ſaillãte d’vn
des coſtés du ſecond tympan deſſus dict.

En la circonference de ce troiſieme creux par dedans ſoyent
faicts autant de trous comme l’on peut cheminer de milles en vn
jour, ou plus ou moins: car le nõbre expres n’y ſert de rien. apres,
en chacun de ces trous ſoit mis vn caillou rond: & faites en la
chappe ou reueſtement certain pertuis reſpondant à vn conduit,
dedans lequel les caillous puiſſent tumber l’vn apres l’autre quãd
ils arriueront à l’endroit, & eſtre receus en vn va ſſeau d’airain
ſuppoſé tout expres & mis dedans le chariot. Parainſi quand la
rouë cheminera, le tympan joinct à ſon moyeu ſe tournera par
force auecques elle: & chacun tour qu’il fera, ſa dent pouſſera
l’vne de celles du ſecond rouët ſuperieur à luy, tellement que
quand il aura tourné par quatre cents fois, iceluy tympan ſecond
n’aura faict qu’vn tour ſeulement: au moyen de quoy la lan-
guette eſtant attachee à l’vn de ſes coſtés, & excedante les

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer