Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

NEVTIEME LIVRE 
284 
aussi les lignes menstruelles ou du decours. Celà faict, donnez or¬ 
dre à ce que ladite Colonne se puisse tourner par elle mesme de 
iour en iour, si qu'en faisant ainsi, la statue qui sortira du pied puis¬ 
se monstrer auec sa verge leur croissance ou abbregement, & l'i¬ 
negalité des heures. 
L'on fait aussi encores en autre maniere des horloges d'hiuer, 
que l'on appelle Anaporiques, parole qui signifie retournans, 
pource qu'ils sont en forme circulaire, laquelle en rouant retour¬ 
ne tousiours au premier lieu d'ou elle fut esbranlee; & se condui- 
sent auec ceste practique. 
Les Heures se disposent par certaines vergettes de fil de lo- 
ton, constituees en leur front ou monstre, suyuant la description 
de l'Analemme propre au lieu: & en ceste monstre sont expliqués 
des cercles finissans les espaces menstrueux, ou des iours qui ac¬ 
courcissent. 
Puis au derriere de ces vergettes est mis vn tympan ou platine 
circulaire, en quoy la figure du monde est peincte, auec le cercle 
du Zodiaque, & ses douze Signes: mais l'on forme leurs espaces 
les vnes plus grandes, les autres moindres , à prendre depuis le 
centre dudit tympan iusques à la circonference: & en la derniere, 
qui vient à estre sur le globe de terre, est enchassé vn petit moyeu 
auec son aisseau tournant, enuiron lequel est tortillee vne petite 
chainette semblablement de laton, qui à l'vn de ses bouts tient 
attaché le phellos ou liege lequel se souslieue par l'infusion de 
l'eau: & à l'autre vn sac plein de Sable, ou quelque chose graue,de 
poids esgal à ce Tympan: & par ceste industrie autant que le Lie¬ 
ge vient à se sousseuer par ce cours d'eau, autant s'abbaisse con- 
tre bas la pesanteur du sable, qui fait ainsi tourner ce moyeu, 
lequel contraint iceluy tympan à faire comme luy, mouue¬ 
ment qui cause par fois la plus grande partie du Zodiaque, & 
d'autres coups la plus petite, à monstrer suyuant les saisons, la 
proprieté des heures, pourautant que sous chacun Signe sont 
faicts de petits pertuis, egaux en nombre aux iours des mois 
oùlesdits Signes reghent : & la bulle ou aiguille doree qui tient 
le lieu du Soleil en ces Horloges , va signifiant les espaces des 
heures: puis quand elle est remuee de pertuis en pertuis, monstre 
comment le mois sur quoy elle passe , fait son cours & reuolu¬ 
tion. 
Ainsi donc comme le Soleilen errant par les degrés des dou- 
ze Si--
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer