Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

269 
DE VITRVVE. 
elle touche les regions gelees, est extremement froide. 
Mais lupiter, d'autant qu'il est constitué entre iceux Mars & 
Saturne, de la froideur & chaleur desquels son corps est modere, 
il se treuue auoir conuenable temperature, & en demonstre les 
effects. 
l'ay suffisamment exposé ce que j'ay appris de mes maistres, tant 
du cercle des douze Signes, que des sept Planetes, ensemble de 
leurs mouuements & effects contraires, mesmes par quels moyens 
& en quels nombres de jours elles passent de Signe en autre, 
en parfaisant leurs circuitions: parquoy maintenant je traicteray 
de la luëur de la Lune croissante, & de sa diminution, ainsi qu'il a 
esté deduit par nos ancestres. 
Le Philosophe Berose, qui partit de la nation de Chaldee 
pour passer en Asie,a ainsi expose ceste congnoissance, à sçauoir 
que ladite Lune est vne masse ou boule ronde, la moitié de blan- 
cheur de laquelle est luisante, & au demourant perse: & quand 
en faisant son voyage elle roule par dessous la sphere du Soleil, 
adonc de son globe atteinct de ses rayons, & de l'impetuosi- 
té de sa chaleur, tellement que la partie blanche conuenable à 
receuoir lumiere, en est enluminee: puis quand icelle partie blan¬ 
che est toute tournee contremont deuers le Soleil, son residu 
regardant contrebas, & qui n'est blanc comme l'autre, nous sem¬ 
ble obscur, à cause de la similitude qu'il a naturellement auec le 
ciel, par especial quand ladite moitie perse est en ligne perpendi¬ 
culaire ou en plomb dessus nous: car en ce poinct tout le blanc est 
opposite aux rayons du soleil, de sorte que la lumiere en est rete¬ 
nue deuers le haut: & pendant celà on la dit prime Lune. Mais 
quand elle se va tournant du costé Oriental, l'impetuositè d'ice¬ 
luy Soleil la relasche vn petit & lors le bord de sa moitié luisante 
enuoye sa splendeur sur la terre par vne ligne merueilleuse¬ 
ment subtile: & adonc est appellee seconde Lune. Puis selon 
que son corps se tourne, on la nomme tierce, quarte, & ainsi de 
jour en jour. Toutesfois au septieme, quand le Soleil est en la re- 
gion Occidentale , & ladite Lune entre l'Orient & l'Occident, 
droit au milieu du ciel, distante de la sphere du Soleil de tout le 
demi diametre, la moitié de sa partie blanche se monstre claire¬ 
ment à la terre. 
Apres estant aduenq le quatorzieme jour, quand tout l'espa¬ 
ce du ciel est interposé entre eux deux, & que le Soleil regar- 
L1 iij
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer