Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. elle touche les regions gelees, eſt extrement froide.

Mais Iupiter, d’autant qu’il eſt conſtitué entre iceux Mars & Saturne, de la froideur & chaleur deſquels ſon corps eſt moderé,
il ſe treuue auoir conuenable temperature, & en demonſtre les
effects.

I’ay ſuffiſamment expoſé ce que j’ay appris de mes maiſtres, tãt
du cercle des douze Signes, que des ſept Planetes, enſemble de
leurs mouuements & effects contraires, meſmes par quels moyẽs
& en quels nombres de jours elles paſſent de Signe en autre,
en parfaiſant lenrs circuïtions: parquoy maintenant je traicteray
de la luëur de la Lune croiſſante, & de ſa diminution, ainſi qu’il a
eſté deduit par nos anceſtres.

Le Philoſophe Beroſe, qui partit de la nation de Chaldee
pour paſſer en Aſie, a ainſi expoſé ceſte congnoiſſance, à ſçauoir
que ladite Lune eſt vne maſſe ou boule ronde, la moitié de blan-
cheur de laquelle eſt luiſante, & au demourant perſe: & quand
en faiſant ſon voyage elle roule par deſſous la ſphere du Soleil,
adonc de ſon globe atteinct de ſes rayons, & de l’impetuoſi-
té de ſa chaleur, tellement que la partie blanche conùenable à
receuoir lumiere, en eſt enluminee: puis quand icelle partie blan-
che eſt toute tournee contremont deuers le Soleil, ſon reſidu
regardant contrebas, & qui n’eſt blanc comme l’autre, nous ſem-
ble obſcur, à cauſe de la ſimilitude qu’il a naturellement auec le
ciel, par eſpecial quand ladite moitié perſe eſt en ligne perpendi-
culaire ou en plomb deſſus nous: car en ce poinct tout le blanc eſt
oppoſite aux rayons du ſoleil, de ſorte que la lumiere en eſt rete-
nue deuers le haut: & pendant celà on la dit prime Lune. Mais
quand elle ſe va tournant du coſté Oriental, l’impetuoſité d’ice-
luy Soleil la relaſche vn petit, & lors le bord de ſa moitié luiſante
enuoye ſa ſplendeur ſur la terre par vne ligne merueilleuſe-
ment ſubtile: & adonc eſt appellee ſeconde Lune. Puis ſelon
que ſon corps ſe tourne, on la nomme tierce, quarte, & ainſi de
jour en jour. Toutesfois au ſeptieme, quand le Soleil eſt en la re-
gion Occidentale, & ladite Lune entre l’Orient & l’Occident,
droit au milieu du ciel, diſtante de la ſphere du Soleil de tout le
demi diametre, la moitié de ſa partie blanche ſe monſtre claire-
ment à la terre.

Apres eſtant aduenu le quatorzieme jour, quand tout l’eſpa-
ce du ciel eſt interpoſé entre eux deux, & que le Soleil regar-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer