Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. quatiques: ou par chorobates, au moyen deſquelles on fait mieux
& plus ſeurement que par dioptres ny balances, pourautant que
ces deux inſtruments là deçoyuent ſouuentesfois les niue-
leurs.

Or eſt Chorobate vne reigle d’enuiron vingt pieds de long, la-
quelle en ſes extremités a des arreſts ou anches egales & quar-
rees, adjouſtees juſtement par mortaiſes: meſmes entreicelle rei-
gle & ces anches, a des trauerſans marqués de lignes perpendicu-
laires droitement incifees, & des plombers auſſi pendans à ladire
reigle de chacun coſté, leſquels quand la reigle eſt aſſiſe, s’ils cor-
reſpondent en egalité, & battent ſur les lignes doitement inci-
ſees, donnent aſſeurance que le Niueau eſt droit.

Mais ſi le vent les faiſoit branſler, tellement que par ſes eſmo-
tions les lignes & plombets ne peuſſent eſtre d’accord, ny dõner
à congnoiſtre la ſignifiance certaine de ce que l’on deſire, en ce
cas eſt neceſſaire qu’il y ayt en la ſuperficie de ladite reigle vne
feuillure lõgue de cinq pieds, large d’vn doigt & profonde d’vn
demi, qui ſoit emplie d’eau: & ſi elle en touche egalemẽt les bords,
l’on ſçaura par là que le niueau eſt poſé comme il doit eſtre.

Apres donc que le Fontainier aura niuellé auec ceſte Choro-
bate, il pourra facilement ſçauoir de quelle hauteur ſera ladite
eau.

Toutesfois les ſtudieux des liures d’Archimedes diront icy,
parauenture, que l’on ne ſçauroit faire vray niuellement de ceſte
liqueur, pource que ſon opinion eſt que elle n’a figure platte, ains
ſperique ou rõde, à raiſon de quoy ſon cẽtre eſt au propre lieu de
celuy du globe de la terre. Quoy qu’il en diſe, encores que ladite
eau ſoit plaine ou ſpherique, ſi eſt-il de neceſſité que les deux ar-
reſts ou extremités de la feuillure faicte en noſtre Chorobate,
ſouſtiennent l’eau egalement: car ſi l’vne eſtoit plus haute que
l’autre, ſõ humeur ne ſçauroit toucher aux bords de la partie qui
tendroit contremont, comme elle feroit à celle qui auroit tant
ſoit peu de pente, d’autant que la Nature veut qu’en quelque lieu
que l’eau ſe verſe, qu’elle ſoit enſlee & courbe en ſon milieu, mais
aux deux bouts à droit & à gauche tienne pareille egalité. La fi-
gure donques de ceſte Chorobate ſera pourtraicte en mon der-
nier liure. Si eſt-ce que ce pendãt je diray que ſi l’eau a cheute de
bien haut, ſon cours en ſera de beaucoup plus facile. & s’il ſe
trouuoit des foſſes en ſon chemin, l’on y pourra remedier en

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer