Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. res approchans de ſa ſimilitude. A ceſte cauſe iceux anciens, qui
ont in ſtitué les commencemẽts de cos recreations de veuë, pre-
mierement commencerent a feindre les diuerſités des incruſta-
tures de marbre, auec leurs applicatiõs en beſongne: puis contre-
firent les cornices: apres ſe mirent à repreſenter les differẽtes di-
ſtributiõs des placques de pierre bize ou de porphire portãt cou-
leur de cinnabre: & conſequẽment entrerẽt en la practique de fi-
gurer des maiſonnages, meſmes à imiter les arrondiſſemens des
colonnes, & les ſaillies apparentes des combles ou frontiſpices.

Mais en lieux amples, comme Exedres, autrement Parloirs gar-
nis de pluſieurs ſieges tout à l’entour, à cauſe de la grandeur des
parois, ils y deſignerent les fionts ou faces des Scenes à la mode
Tragique, Comique, ou Satyrique.

Auſſi le dedãs des galleries ou promenoirs, ils (à cauſe de leur
longue eſtendue) les enrichirẽt de paſſages garnis d’arbres & ſau-
uageaux, fruictiers, herbes, & ſemblables verdures, en exprimant
la vraye apparence de certains lieux à leur plaiſir, comme ports
ou haures de marine, promontoires, qui ſont hautes roches em-
mi les ondes, riuages, fleuues, fonraines, ruiſſeaux, temples, tou-
ches de bois, montaignes, troupeaux de beſtail, & paſteurs qui les
gardoyent: meſmes en certains endroits colloquoyẽt des figures
de Megalographie, à ſçauoir ſemblance de Dieux, explications
de quelſques fables, ou bien les combats & eſcarmouches
de la guerre Troyenne, puis les erreurs d’Vlyſſes, & autres tel-
les choſes tirees du naturel, repreſentees en ces ouurages par ob-
iects quaſi ſemblables. Mais ces exemplaires, que leſdits anciens
contrefaiſoyent apres les choſes vrayes, ſont maintenant hors de
chance, par l’introductiõ des mauuaiſes couſtumes, car l’on pein-
dra pluſtoſt ſur les incruſtatures, des monſtres ou fantaſies impoſ-
ſibles, que certaines repreſentations de corporalités eſtans en
eſtre.

Et qu’il ſoit vray, en lieu de colonnes on fera des roſeaux: & pour des frontiſpices, aucunes harpyes, dont les queuës de cline-
ront en floccars à coſtes, reueſtues de feuilles creſpelees, & de vo-
lutes garnies de roſaces, où y aura des candelabres ſupportans
des deſſeins de petits edifices, du comble deſquels ſortirõt quelſ-
ques rainſeaux de feuillage, delicats & fort eſgayés, qui porteront
des figures de petits enfans aſſis, ou faiſans pluſieurs diuers a-
ctes: meſmes des tiges dicelles feuilles procederont d’autres

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer