Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DEIWITRVVE, I2 
213 
res approchans de sa similitude. A ceste cause iceux anciens, qui 
ont institué les commencemetsde ces recreations de veue, pre 
mierement commencerenp à feindre les diuersites des incrusta 
tures de marbrejauec leurs applicatios en besongne: puis contre 
firent les cornices: apres se mirent à representer les differêtes di- 
stributios des placques de pierre bize ou de porphire portat cout 
leur de cinnabre & consequement entreret en la practique de fi- 
gurer des maisonnages, mesmes à imiter les arrondissemens des 
colonnes, & les saillies apparentes des combles ou frontispices. 
Mais en lieux amples, comme Exedres, autrement Parloirs gar- 
nis de plufieurs fieges tout à l'entour, à cause de la grandeur des 
parois, ils y defignerent les fronts ou faces des Scenes à la mode 
Tragique, Comique,ou Satyrique. 
Aufsi le dedas des galleries ou promenoirs,ils (à cause de leur 
longue estendue) les enrichiret de passages garnis d'arbres & sau- 
uageaux, fruictiers, herbes, & semblables verdures, en exprimant 
la vraye apparence de certains lieux à leur plaisir, comme ports 
ou haures de marine, promontoires, qui sont hautes roches em- 
mi les ondes, riuages, fleuues, fontaines, ruisseaux, temples, tou¬ 
ches de bois, montaignes, troupeaux de bestail, & pasteurs qui les 
gardoyent: mesmes en certains endroits colloquoyent des figures 
de Megalographie, à seauoir semblance de Dieux, explications 
de quelsques fables, ou bien les combats & escarmouches 
de la guerre Troyenne, puis les erreurs d'Vlysses, & autres tel- 
les choses tirees du naturel, representees en ces ouurages par ob 
iects quasi semblables. Mais ces exemplaires, que lesdits anciens 
contrefaisoyent apres les choses vrayes, sont maintenant hors de 
chance, par l'introduction des mauuaises coustumes, car l'on pein- 
dra plustost sur les incrustatures, des monstres ou fantasies impos¬ 
sibles, que certaines representations de corporalités estans en 
estre. 
Et qu'il soit vray, en lieu de colonnes on fera des rofeaux: & 
pour des frontispices, aucunes harpyes, dont les queuës decline- 
ront en floccars a costes, reuestues de feuilles crespelees, & de vo- 
lutes garnies de rosaces, où y aura des candelabres supportans 
des desseins de petits edifices, du comble desquels fortirot quels 
ques rainseaux de feuillage, delicats & fort efgayes, qui porteront 
des figures de petits enfans assis, ou faisans plusieurs diuers a- 
ctes; mesmes des tiges d'icelles feuilles procederont d'autres 
De ji
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer