Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. ſtent jamais par antiquité, ny (qui plus eſt) quand on les touche,
ne perdent la couleur qui leur a eſté vne fois dõnee, ſi ce n’eſt que
l’ouurier s’ẽ ſoit acquitté trop de legier, ou les ayt couchees à ſec.

Quand donc icelles incruſtatures ſeront enduites ſur les pa-
rois par la maniere que dit eſt, elles pourront durer en vigueur
juſques à bien longue vieilleſſe, & d’auantage auoir vn luſtre dõt
il ne ſe perdra tãt ſoit peu. Mais s’il eſtoit que vous ne ſiſſiez ſinõ
vne crouſte de mortier ſurpoudree de menu grain de marbre,
celà par eſtre tendre, ſe corromproit aſſez facilement, & ſi n’au-
roit jamais bon luſtre, à raiſon de l’imbecillité de ſa crouſte: car
ne plus ne moins qu’vn miroir d’argent forgé d’vne lame ſubtile,
a ſa lueur lente, & ſans gueres de force, mais au contraire celuy
qui eſt faict d’vne temperature ſolide, & reçoit en ſoy le poliſſe-
ment curieux, a ſes forces fermement luiſantes: ainſi les incru-
ſtatures formees de matiere debile, ne ſont ſeulement ſubjectes
à creuaſſes, ains à ſe diſſiper en peu de temps, où les autres qui
ſont fondees en abondance de mortier & grain de marbre,
quand on les polit par diuers manœuures, ne ſe monſtrent ſans
plus luiſantes, ains (qui mieux vaut) acquierent telle proprie-
té, qu’elles rejectent au naturel les figures de ceux qui les re-
gardent, auſſi bien que feroit vne glace de miroir. Et de là vient
que les maçons de Grece vſans de ces façons de polir, ne ren-
dent ſeulement leurs ouurages fermes, mais les font luiſans le
poſſible.

Auſſi à la verité, apres auoir placqué le mortier de chaux & de
ſable, confus enſemble, ils loënt des manouuriers expres, pour
battre à qui mieux mieux, & faire entaſler à coups de battoir
leurs incruſtatures, qui en prennent luſtre auec fermeté bien
grande.

Voilà certes comment ils en beſongnent: parquoy la matie-
re en deuient ſi polie, que pluſieurs en couppent & tirent de
grandes placques hors des vieilles murailles, pour s’en ſeruir
en lieu d’ardoizes à traſſer les characteres d’Arithmetique, ou
autres figures à leur fantaſie, pourautant que la ſuſdite crouſte
eſt de telle nature qu’elle ſe peut accommoder à ceſt eſſect, & rendre d’auantage la repteſentation des perſonnes qui paſſent
paraupres.

Mais ſi voſtre volonté eſtoit de jecter ceſte incruſtature ſur au-
cuns pans de fuſt, qui neceſſairement s’entr’ouurent pour amour

Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer