Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

SEPTIEME LIVRE de grands honneurs à ces Auteurs là, pourautant que leurs in-
uentions exquiſes ſont & ſeront pour tout jamais fleuriſſantes
entre les humains, qui les reputent dignes de memoire, con-
ſideré qu’elles cauſent pluſieurs vtilités à toutes gents qui ſe
veulent meſler de baſtir: comme auſſi font les contentions de
Leochares, Bryaxes, Scopas, & Praxiteles, qui entreprindrent
ſouuentesfois à l’enuy l’vn de l’autre, d’enrichir certaines faces
de murailles, dont il nous eſt venu tout plein de choſes ſingu-
lieres. Toutesfois quelſques vns eſtiment que Timothee eſtoit
de la partie: & de ceſtuy là je puis bien dire que l’excellence de
ſon art, a faict renommer ſes ouurages entre les ſept Miracles de
ce monde. Mais encores en a-il eſté de moindres, qui ont donné
certaines reigles pour obſeruer les proportions des ſymmetries: comme Nexaris, Theocydes, Demophile, Pollis, Leonidas, Sila-
nion, Melampe, Sarnac, & Euphranor: puis d’autres ingenieux qui
ont traicté des Machines, comme Cliades, Architas, Archimedes,
Cteſibius, Nymphodore, Philode Byzance, Diphile, Democles,
Charidas, Polyidos, Phyros, Ageſiſtrate, & autres, des volumes ou
commentaires deſquels j’ay tiré & reduit en vn corps toutes les
particularités qui m’ont ſemblé plus neceſſaires: ce que j’ay faict
expres, pour auoir conſideré que les Grecs ont eſcrit beaucoup
de liures d’Architecture, & nos Latins ſi peu que rien. Si eſt-ce
qu’vn certain Fuffitius ſe propoſa le premier d’en faire vn volu-
me qui ſeroit admirable.

Auſſi Terence Varro, entre les neuf ſciences qu’il a traictees,
en fit vn volumé: & Publius Septimius deux: mais outre ce n’eſt
apparu qu’aucun s’en ſoit voulu entremettre, nonobſtant que
nos Citoyens anciẽs ayent eſté ſi excellents Architectes, qu’ils en
pouuoyent donner des reigles ſingulieres, & les coucher en ſtile
non moins elegant que proffitable. Quil ſoit vray, au temps que
les bons ouuriers, Antiſtates, Calleſchros, Antimachides, & Pori-
nos, edifioyent en Athenes le Temple de Iupiter Olympique,
dont Piſiſtrate fourniſſoit la deſpenſe, ces Maiſtres firent ſans
plus les fondements: car aduenant la mort du Prince, ils furent
contraints par les troubles & diſſenſions de la Republique, de
laiſſer l’ouurage imparfaict: qui demoura ainſi enuiron deux
cents ans: leſquels expirés, Antioche delibera de continuer les
frais pour acheuer ceſte beſongne: & de faict appella vn certain
Coſſutius Citoyen Romain, lequel s’en acquitta treshonora-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer