Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. de la place ou autres incommodités: en ce cas ſera neceſſaire que
les ſouſtractions ou additions des ſymmetries ſe facent par bon
jugement, à fin que les parties de beauté requiſes pour le conten-
tement de la veuë, ſoyent du moins vrayſemblables, ſi du tout ne
peuuent eſtre veritables.

92. Deuers quelles regions du ciel toutes eſpeces d’edifices doyuent re-
garder pour eſtre commodes & ſaines aux habitans.

Chapitre VII.

I’ Exposeray maintenant par quelles proprietés
toutes manieres de baſtiments doyuent eſtre cõ-
duits, & quelles regions du Ciel eſt neceſſaire
qu’ils regardent pour eſtre commodes & ſalu-
taires.

Les Salles où l’on mange durant l’hiuer, en-
ſemble les Bagnoires ou Eſtuues, doyuent auoir leurs feneſtrages
percés du coſté de l’Occident d’hiuer, à raiſon qu’il ſe taut ſeruir
de la lueur du Veſpre: & pource auſſi que le Soleil, quand il ſe va
coucher, jecte ſes rayons celle part, & l’eſchauffe, en ſorte qu’elle
en eſt plus tiede ſur le ſoir.

Les chambres & Librairies regarderont l’Orient, puis que l’v-
ſage requiert la lumiere du matin: & d’auãtage les liures n’y moi-
ſirõt point, ſi nos ouuertures ſe font ainſi. Mais aux tournees de-
uers le Midi & Occident, ils y ſeroyent facilement corrompus de
tignes, & de vermoulure, pourautãt que les vents humides venãs
de ces coſtés là, engendrent ces manieres de beſtes, & par l’exha-
lation de leurs haleines portans humidité, terniſſent la blãcheur
des volumes.

Les Salles à manger au Printemps, & en Autonne, doyuent
auſſi regarder ceſt Orient, à cauſe que quand les lumieres ſont
oppoſees au cours qu’il fait en Occident, il les rend temperees,
ſingulierement en ceſte ſaiſon là, où les hommes ont accouſtu-
méſe recreer en ſa tiedeté.

Celles de l’Eſté ſeront bien tournees deuers le Septentrion,
pour amour que ce Climat eſt ordinairement frais: ce que ne ſont
les autres qui durant le Solſtice du mois de Iuin, deuiennent ar-
dans par la chaleur qui les bat: mais non pas ceſtuy-là, d’autant

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer