Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. l’alignement de l’areſte baſſe du premier claueau poſant ſur les
Piedroits: mais le bout de la feuille paſſe vn petit plus bas. La
largeur du front ou rencontre de ces Conſolateurs, comprenne
de trois paits l’vne d’vn coſté de Piedroit par enhaut, & en tirant
contre bas, vienne à ſe rappetiſſer d’vne quarte partie.

Les feuillures de la porte ſoyent tellement ordonnees que les
batans de l’huiſſerie d’vne part & d’autre, auec leurs piuots en-
chaſſés dedans le ſeuil & contre le premier claueau, portent en
haut & en large vne douzieme partie de toute l’ouuerture.

Les tympans ou panneaux aſſis entre ces deux battans, ayent
chacun trois portions de ces douze.

Apres ſoyent les diſtributions des trauerſans, faictes en ſorte,
qu’eſtant la ſuſdite ouuerture diuiſee en cinq egalités, deux en
ſoyent donnees à celuy de deſſus, & trois à ceſtuy là de bas: mais
celuy d’entredeux, ſoit poſé droitement ſur le milieu de la porte. Les autres ja ſpecifiés ſoyent mis le haut contre le fronteau, & le
bas au rez dudit ſeuil. La largeur d’iceluy trauerſant du milieu, ſe
face de la tierce partie de l’vn des panneaux: puis la cymaiſe ou
moulure regnant à l’entour, dite par nos Latins Replũ, ſoit d’vne
ſixieme portion du ſuſdit trauerſant: ou, qui vouldra, vne ſixieme
& demie: & la groſſeur des piuots porte vne moitié de ce trauer-
ſant. Les ſeconds piuots qui ſeront en l’autre coſté, ayent auſſi
de groſſeur vne moitié du trauerſant. Mais ſi leſdites huiſſeries
ſont faictes à quatre panneaux, les hauteurs de l’ouuert demour-
ront telles que je les ay deſcrites: toutesfois pour la largeur lon y
adjouſtera autant que monte celle d’vn trauerſant. Et ſi ces huiſ-
ſeries ſe doyuent reployer en quatre, lon mettra de plus ceſte lar-
geur en la hauteur de la lumiere.

Les Athenienes & Corinthienes ſe font par meſme raiſon que
les Doriques: & n’y a de difference ſinon certaines plattebandes
qui ſe mettent au deſſous des cornices pour orner les piedroits,
leſquelles ſe doyuent compartir en maniere que de ſept parts el-
les en ayent ſeulement deux d’auantage que ladite cymaiſe.

Le reſidu des ornements d’icelles huiſſeries ne ſe fait point de
Marqueterie. & ſi ne ſont jamais faictes à deux pans, ains ſe re-
ployent touſiours en quatre, & auſſi s’ouurent en dehors.

Ie penſe auoir deduit à ſuffiſance ſelon ma poſſibilité cõment
il faut deuëment faire les edifices des maiſons ſacrees tant Dori-
ques, Ioniques, comme Corinthienes. Parquoy je traicteray cy

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer