Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

TROISIEME LIVRE ce faiſte, ſera de beaucoup plus longue que l’autre: & de là vient
que tant plus la veuë fait vne ligne allongee en montant, tant
plus luy eſt il aduis que ſon object ſe rejecte en derriere. Parquoy
s’il eſt que l’ouurier face pancher en deuant, comme dit eſt, adõc
ſemblera il au regard, qu’ils ſeront iuſtement aſſis en ligne per-
pendiculaire ou á plomb.

Les cannelures des co-
lonnes doyuẽt eſtre vingt-
quatre en nombre, & creu-
ſees par telle induſtrie, que
quand l’ãgle droit de l’Eſ-
quierre ſera mis en l’une,
ſes bras ou branches tou-
chent à ſes coſtés tant à
droit comme à gauche, & que ceſte Eſquierre puiſſe
eſtre ainſi librement con-
duit par tous les poincts
de la circumference: & les
groſſeursdes entrecãnelu-
res doyuent eſtre auſſi grã-
des que ſe trouuera le renflement faict au milieu de la colonne.

58.1.

Figure 1. Canelure Ionique.

Contre les Doulcines ou goules renuerſees qui ſont en la cou-
ronne, declinantes en pente ſur les coſtés de l’edifice, faut qu’il y
ayt des reſtes de Lyon reſpondantes à niueau de chacune colon-
ne, & les autres du deuant & du derriere auſſi arran gees par ega-
le diſtance: toutesfois la raiſon requiert qu’il y en ayt vne droite-
ment aſſize ſous le pignon. Celles qui ſeront à niueau des colon-
nes, ſoyent percees à jour, & reſpondãtes à la goutiere qui reçoit
les eaux de la pluye: mais les autres tenans l’eſpace du milieu
ſous les pignons, ſoyẽt ſolides, ou toutes maſſiues, à fin que la for-
ce de l’eau, qui coule au long des tuyles dans ladite goutiere, ne
tumbe parmi les entrecolonnes, car elle mouilleroit les paſſans. Mais quant aux autres qui ſont à fleur des colonnes (comme dit
eſt) elles peuuent bien jetter l’eau par leurs gueules.

I’ay diſcouru en ce volume au mieux qu’il m’a eſté poſſible, tou-
tes les particularités des baſtiments Ioniques: parquoy je m’em-
ployeray au ſuyuant à traicter des proportions Corinthiennes & Doriques.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer