Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

TROISIEME LIVRE 
70 
tres & demi: parainsi moyennant telle diuision, les entrecolonnes 
& les hauteurs de leurs tiges auront leurs mesures conuenables, 
Nous n'auons point d'exemplaire de ce bastiment dedans Rom- 
me, mais il y en a vn en Asie en l'isse de Teo, lequel est octastyle 
& dedié au Dieu Bacchus. 
L'Architecte qui premierement inuenta ces symmetries; fut 
Hermogenes, lequel aussi trouua la raiso de l'ordre Octastyle, en¬ 
semble du Pseudodipterique. Et qu'il soit vray, il osta de la compo¬ 
sition d'un temple Dipterique, trente & huict colonnes interieu¬ 
res, tellement qu'il rendit les frais moindres de beaucoup, & l'ou¬ 
urage plustost expediè: encores (qui plus est) en ce faisant il pra¬ 
ctiqua grande espace & bonne aisance pour le milieu de la nef & 
si la decora d'yn beau promenoir tout à l'entour: & toutesfois la 
belle apparence n'en fut en rien diminuee, ains par distribution 
prudente conserua la dignitè requise, sans que lon peut dire qu'il 
y eust rien de trop ny de trop peu. 
La raison de l'ordre Pteromatique, & la disposition des colon 
nes enuiron la Nef d'vn Temple, fut premierement inuentee, à fin 
que pour la beauté des entrecolonnes l'apparence s'en monstrast 
plus somptueuse & magnifique: puis d'auantage à ce que si vne ra¬ 
uine de pluye venoit à surprendre vne multitude d'honmes dedans 
le Temple descouuert par le milieu, ils peussent sans sortir, se reti¬ 
rer & mettre à leur aise sous les voutes faictes à l'étour de la Nef 
Voilà pourquoy ces choses s'obseruent encores en la disposi 
tion des Temples Pseudodipteriques, & pourtant est facile à con 
siderer que le susdit Hermogenes fit ses ouurages par vne bonne 
industrie, accompagnee de merueilleuse viuacitè a esprit, & qu'il 
laissa les sources des fontaines où ceux qui viendroyent apres lu 
pourroyent puiser les raisons de maçonnerie. 
Pour les edifices qui seront Areostyles, faudra faire que la li- 
gne du diametre des colonnes monte à vne huictieme partie de 
leur hauteur. 
S'ils sont Diastyles, chacune colonne se doit mesurer en huidt 
parties & demie, & luy en donner vne pour sa grosseur. 
Aux Systyles faut compasser la tige de la colonne en neuf por¬ 
tions & demie, & l'vne de celles là sera pour sa grosseur. 
En yn Pycnostyle, la hauteur de ses colonnes se doit diuiser en 
dix, & en assigner vne à chacune pour sa juste grosseur. 
Mais pour l'Eustyle foit la hauteur d'yne colone partie en huic 
egalités
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer