Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

DE VITRVVE. 
53 
conduicts sont ouuerts, & toutes leur parties humectees par le 
temps, il n'est pas bon de les couper, à taison qu' iceux leurs con¬ 
duits ne se pe uuent puis apres referrer, ains sont comme les corps 
des femmes enceinctes, lesquels ne sont estimes sains & enriers 
depuis le temps de leur conception jusques apres la deliurance: 
qui fait que les vendeurs ne les pleuuissent seruiables aux acher¬ 
teurs cependant qu'elles font chargees: & cela est pource quę la 
semence venant à augmenter en leurs entrailles, attire substancem 
& nourriture pour soy, de toutes les viandes & bruuages que la 
femme prend pour son viure: & tant plus l'enfant se renforce ten¬ 
dant à maturite, tant moins permet: il que la chose dont il est ali¬ 
mente, se rende ferme & solide: mais apres l'enfantement, ce qui 
souloit estre attirem en autre espece de croissance, quand le corps 
nourrissant l'a produit en estre, & s'en est deliuré, il a lors les vei¬ 
nes & arteres ouuertes: chascune desquelles venant à succer sa part 
de la substan ce nutritiue, font en maniere que ledit corps se refait. 
& retourne à sa premiere solidité naturelle. Par ceste mesme 
preuue, en la faison d'Autonne, apres la maturité des fruicts, quand 
les feuilles commencent à flestrir & tumber, les racines des arbres 
receuantes en elles la substance qui se souloit distribuer par tout 
le corps, se reintegrent en leur naturel; tellement que chacune 
des parties recouure peu à peu son ancien & principal estat: puis 
la forcè de l'hyuer suruenante, restraint& reserre les conduits, ainsi 
qu'il est escrit cy dessus. 
Pourtant, si, suyuant ceste consideration, & au temps desia specifiè, 
la matiere vient à estre coupee, elle sera prise en bonne saison, pour¬ 
ueu que lon la coupe comme je diray presentement: c'est que lon 
taille la tige de l'arbre jusques à la seue, & qu'o le laise demouter 
en ce poinct, à fin que venant sa substance à distiller goutte à 
goutte, il puisse entierement desseicher ses humeurs. Ce faisant, 
la liqueur inutile qui flue du coeur aux racines, ne se conuertira 
jamais en putrefaction; & la qualite de la matiere n'aura moyen 
de se corrompre. 
Quand ledit arbre sera sec, il le faudra mettre par terre & ansi 
le trouuera bon pour appliquer en vsage de charpenterie. Certai¬ 
nement lo peut congnoistre par les arbustes, ou petits arbres, qu'il 
est ainsi eomme ie le di: car quand ils fot en leur deuem faiso chastrés ou 
perces par le pied ils espandent par les pertuis, & jectent hors de 
leurs mouelles, la mauuaise & superabondante humidité quils 
G iij
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer