Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

SECOND LIVRE 
48 
rentes infinies, considerè qu'il dominoit à tout le pais de Carie. 
mais par là peut-on considerer la subtilitém de son esprit, & sa grande 
industrie en matiere de bastiments, veu qu'estant nay à Mylasis en 
Lydie, trouuant quę le lieu d'Halicarnasse estoit defensable de sa 
nature, propte à la marchandise, & le port de grande vtilité, son 
plaisin fut y faire sa maison. Ce lieu est du tout semblable à la 
courbure ou demy rond d'yn Theatre, & pourtant le Marché 
est situè tout au plus profond sur la bouche du port, puis au mi¬ 
lieu d'icelle courbure, comme en la poignee d'vn arc, ily a vne 
vne belle place, de merueilleuse estendue: au milieu de laquelle 
est basti le Mausolee, ou sepulture de ce Roy, d'un ouurage tant 
exquis, que lon le compte pour l'yn des sept miracles du monde. 
Au milieu de la maistresse tour du Chasteau, droictement au 
plus haut estage, est construit le temple de Mars: au dessus duquel 
est posee vne statue arriuant à sa sublimité d'vn Colosse, & pour¬ 
tant on lappelle Acrolithon, c' est à direm haute pierre. 
Ceste là fut faicte de l'excellente main du grand sculpteur ou i 
magier Telochares: toutesfois quelques vns veulent dire que ce 
tut d'yn certain Timothee. Au bout de la demie circonferêce a 
main droite se treuue vn autre temple consacre à Venus & à Mercu¬ 
re: aupres duquel est la fontaine Salmacis: que par opinion fausse 
lon estime rendre ceux qui en boyuent, effemines, ou affigès d'a 
mour lascif. Parquoy ne me desplaira de dire en cest endroit quia 
faict que ceste renonmee a sous faux bruit ainsi couru toute la ter¬ 
re: car il ne seroit possible que les gents beuvans de son eau,deuins 
sent luxurieux & impudiques comme lon dit: mais cela fut ancien¬ 
nement feinct pour exprimer sa beautem claire & crystaline, enseble 
sa bonne saueur. Au temps donc que les capitaines Melas & Are¬ 
lanias amenerent en ce lieu là vne colonie commune de gents 
leués par eux en Argos & à Træzene, ils en dejecterent a force 
les nationis barba res, nommees Cares & Leleges, lesquelles s estas 
retirees aux montaignes, descendoyent aucune fois par troupes, 
coutoyent le plat pais & nolestoyent cruellemet les conquereurs par 
larrecin & ileries ordinaires. Ce pendant, vn homme de la co¬ 
lonie Grecque, considerant la bonte de ceste eau, & desirant en 
faite son proffit leua, vne grosse hosteller ie tout tenant la fonta¬ 
ne≈ uoit sa maison fournie de toutes choses requises pour le 
viure ainsi exer gant sa tauerne, ilatir oit peu ampeu ces barbates 
au meyeni du bon traictement qu'il leur sgauoit bien faire, par 
quoy
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer