Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

SECOND LIVRE 
44 
la jurisdiction de Ferente au pais des Sabins ou Samnites, faics 
des pierres d'icelles cartières, car il s'en void encores à present 
des statues belles & grandes, taillees de bonne main, & pareille 
ment aucones moyennes & petites: ensemble des fleurons & feuil. 
lages de Branque Vrsine, refendus & releues aussi artistement 
qu'il est possible. 
Toutes ces choses, encores qu'elles soyent tresantiques, se mo¬ 
strent aussi fraisches que si lon les venoit de faire tout à l'heure 
Et de là vient que les fondeurs ou jecteurs en fonte, cherchen 
d'auoir leurs moules de la pierre d'icelles earrieres, pource qu'ils 
en tirent de merueilleuses vtilités en là fusion du metal. 
Qui me fait dire, que si les atteliers de ces pierres estoyent pres 
ceste ville de Rome, il seroit bon que lon en fist tous les ouurages: 
mais pource que la necessité contraint à mettre en œuures les 
pierres tirees des carrieres rouges, & celles de Pallian, à cause 
qu'elles nous sot voisines, si lon veut besongner sans reprehension, 
il faudra preparer le cas en ceste sorte. Quand il sera question de 
bastir, les pie res auant estre appliquees en la maçonnerie, deuront 
auoir esté preallablement tirees de ces carrières en Esté, non pas 
au temps d'hiuer, & repose par deux ans en places aërees: puis 
faudra regarder celles qui en tel espace auront este interessees 
par les pluyes, rauines, & orages, & les jecter aux fondemments. mais 
les autres qui seront demourees entieres, ayant soustenu l'espreu¬ 
ue de nature, se pourront mettre au bastiment hors de terre. Et 
ne faut seulement obseruer ceste practique à l'endroict des gra 
des pierres de taille, ains aussi bien pour congnoistre le moellon 
dont lon remplit le dedans des murailles. 
Des peces de magonnerie & de leurs qualités, moyjen, &pPlaces. 
Chapitre VIII. 
Es especes de maçonnerie sont, celle qui est fai 
cte en rets ou. eschiquier, de laquelle chacum se sert 
au temps qui court: & l'antique appellee incertai¬ 
ne. Celle en eschiquier, est de forme beaucoup 
plus belle, toutesfois elle est merueilleusement sub 
jecte à se fedre, à cause qu'estant desjoincte en tou 
tes ses parties, ses troux, qui ont esté faicts pour eschaffauder, & 
ces liaisons, ne se peuuent si biem magonner come il seroit requs. 
L'incer¬
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer