Full text: Vitruvius: Tesoro De Las Tres Lengvas Española, Francesca, Y Italiana

21. LA VIE DE VITRVVE,
RECVEILLIE DE CES PROPRES
ESCRITS PAR G. PHILANDER, ET
maintenant miſe en François.

1503-01

QVelqves vns ont eſtimé que Vi-
truuefuſt natif de Rome: mais je ne
puis voir ſur quoy ils ſe fondent. Les autres tiennent qu’il ſoit iſſu de
Verone, pource qu’en vn vieil art
de Verone ſo lit ceſte inſcription,
L. V ITRVVIVS L. F. CERDO
Architectvs .

Mais ceſte opiniõ ne me ſemble pas aſſeuree: pource que
noſtre Vitruue s’appelle M. (c’eſt à dire Marcus,) comme
il ſe void en tous les vieux manuſcrits: & ceſte inſcripitiõ
l’appelle L. c’eſt à dire Lucius. Outre ce que l’Architecte
de Verone a mis des dentelures ſous les corbeaux, ce que
noſtre Vitruue n’approuue pas. Ie tien donc que celui de
Verone, & noſtre auteur ſoyent deux diuers architectes. Or appert-il que le noſtre, par le ſoing & diligence de ſes
parents, a appris dés ſon jeune aage les ſciences liberales,
& qu’il a paracheué l’encyclopedie, comme luy-meſme
le teſmoigne en la preface de ſon ſixieme liure. En la
preface deſon ſecond il ſe dit eſtre de petite ſtature, que
l’aage luy a rendu la face difforme, & que les maladies lui
ont affoibli ſes forces. En la preface du premier il dit que
ſa ſcience le fit congnoiſtre à Iules Ceſar, apres le deces,
duquel Octauia le recommanda à ſon frere l’Empereur

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer