Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

71. PROPOSITION SECONDE.
Proble’me .

44. Ayant un revêtement de Terraſſe ABCD, & une puiſ-
ſance P, dont la force eſt ſupoſée beaucoup au-de ſſus de la ré-
ſiſtance, dont le revêtement eſt capable par ſon poids, on deman-
de de quelle longueur il faudra faire les contreforts qu’on
voudroit y ajoûter afin que le tout ſoit en équilibre avec cet-
te puiſſance.

71.1.

Fig . 6.
& 7.

Pour bien entendre ce Probleme il faut être prévenu que la
hauteur CE, du revêtement eſt ſupoſée de 30 pieds, & qu’ainſi
ſelon la regle générale, la ligne de talud ED, doit être de 6 pieds. Or ſi ce revêtement avoit des Terres à ſoûtenir, on verra dans la
Table que la puiſſance équivalente à leur pouſſée, c’eſt-à-dire la
puiſſance P, eſt de 52 pieds 6. pouces 4 lignes, & que pour met-
tre le revêtement en équilibre avec cette puiſſance, il faudroit
donner 4 pieds 9 pouces 8 lignes à l’épaiſſeur BC, du ſommet,
par conſéquent ſi l’on diminuoit cette épaiſſeur de quelque choſe; c’eſt-à-dire, par exemple, que ſi au lieu de lui donner 4 pieds 9
pouces 8 lignes, on ne lui donnoit que 3 pieds, la puiſſance étant
toûjours ſupoſée la même, il eſt certain que le revêtement ne ſeroit
plus en équilibre, parce que le bras de lévier ID, ſera racourci,
& le poids M, diminué, ce qui mettroit la puiſſance beacoup au-
deſſus de la réſiſtance du revêtement: cependant comme on veut
maintenir l’un & l’autre en équilibre, on prend le parti de faire des
contreforts, & la queſtion ſe réduit à ſavoir quelle longueur il
faudra leur donner par raport à leur épaiſſeur, & à la diſtance où
ils ſeront poſés, afin qu’ils ſupléent à l’épaiſleur qu’on a donnée
de moins qu’il ne falloit au ſommet BC.

Pour cela nous nommerons BC, ou AE, a; CE, c; ED, d; GA, y; & nous ſupoſerons que n, marque toute l’épaiſſeur AD, de la baſe, afin
d’avoir n = a + d, & que la puiſſance P, eſt toûjours exprimée par bf: cela étant le poids Mſera ac, & le poids N, ſera {dc/2}; à l’égard du poids
L, il ſeroit exprimé par cy, ſi le rectangle F A, étoit le proſil d’un
mur qui regnât ſur toute la longueur du revêtement; mais n’étant
que celui des contreforts, il faut comme nous l’avons dit dans l’art.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer