Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

LIVRE V. DE LA DE’CORATION. que le preſcrit Vignole pour l’Ordre dont il ſera queſtion: ainſi il
ſera aiſé de régler toutes les parties de chaque Ordonnance.

Lorſque les Pilaſtres ſervent d’arriere-corps à des Colomnesiſo-
lées, il faut prendre garde que ces Pilaſtres ſoient aſſés éloignés
des Colomnes, pour empêcher que les Chapiteaux ne ſe confon-
dent comme au Portail de la Sorbonne.

Quand on veut décorer un Edifice, & qu’on a des raiſons pour
lui donner un air deſolidité, il faut faire le premier étage d’un goût
ruſtique, ſur lequel on pourra élever un Ordre de Colomnes ou de
Pilaſtres, (car j’entens ici par premier étage celui du rez-de-Chauſ-
ſée,) ſurquoi il eſt à remarquer qu’on peut faire le ſecond étage plus
élevé que le premier, parce qu’alors le premier n’eſt regardé que
comme le ſoûbaſſement du ſecond: mais, s’il s’agiſſoit d’un corps de
logis qu’on voulût faire plus élevé que les aîles qui doivent l’accom-
pagner, alors il ne faut pas que l’Ordre du rez-de-Chauſſée ſoit
plus élevé que celui des ailes; mais il doit par-tout regner égale-
ment, & ce ſera par le moyen d’un ſecond Ordre qu’on donnera
au corps de logis du commandement ſur les aîles.

Quand il y a des Appartemens qui tirent du jour ſous des Portiques
par des Croiſées qui ont un appuy, alors les Pilaſtres doivent avoir
des Piédeſtaux de la hauteur même des appuis, ou pour mieux dire
les Piédeſtaux doivent être continués & ſervir d’appuis aux Croiſées; mais ſi ces Croiſées n’avoient point d’appuis, & qu’elles deſcendiſ-
ſent juſqu’au niveau du Parquet des Appartemens, alors il vaudroit
beaucoup mieux ne point donner de Piédeſtaux aux Pilaſtres.

On doit auſſi remarquer, que des Colomnes de differentes gran-
deurs ne doivent jamais ſe rencontrer à côté l’une de l’autre, ne
pouvant faire que des diſpoſitions très-déſagréables: de même quand
on veut ajoûter quelques piéces à un Bâtiment déja fait, il faut
bien ſe garder de le faire d’un autre Ordre; au contraire, il faut que
la piéce ajoûtée paroiſſe avoir été ordonnée par le même Architecte
qui a conduit le reſte du Bâtiment, & pour tout dire enfin, il faut
que les parties ſe rapportent au tout autant qu’il eſt poſſible. C’eſt
ce qui ne ſe rencontre pas bien exactement au Palais des Thuille-
ries du côté du Jardin: la Façade, toute magnifique qu’elle paroiſſe,
eſt remplie de défauts inſuportables, parce qu’elle n’eſt compoſée
que de piéces ajoûtées, dont le tout ne réüſſit pas des mieux; au
lieu que ce qui avoit été fait anciennement étoit un morceau ache-
vé dans ſon eſpece, avant qu’on l’eût accompagné de ce qui devoit
contribuer au deſſein general du Louvre.

Pour dire auſſi quelque choſe de l’Ordre Attique, qui eſt un pe-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer