Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

LIVRE I. DE LA THEORIE DE LA MAÇONNERIE. qu’il ſe ſoûtienne mieux, comme on le voit dans la 6 e . Figure; mais, que le Parapet ſoit revêtu ou non, la méthode que je viens de
donner, pour calculer la pouſſée des Terres, ſera toûjours la même
auſſi-bien que pour les demi revêtements.

59.1.

Fig . 6.

60. USAGE D’UNE TABLE
Pour trouver l’épaiſſeur qu’il faut donner aux Revêtemens de
Terraſſes & à ceux des Rempars de Fortification.

37. Comme il y a des gens qui pourroient ſe trouver embaraſſés
de ſe ſervir des Régles que j’ai enſeignées au ſujet des revêtemens
des Terraſſes & des Rempars, faute de bien entendre les raiſons
ſur leſquelles elles ſont établies, j’ai crû qu’il étoit à propos de
donner une Table qui les diſpenſât de faire de longs & pénibles
calculs, dans leſquels il eſt toûjours dangereux de ſe tromper, à
moins qu’on n’y aporte une grande attention; & afin d’éviter les
moindres fautes, j’ai fait faire ceux, qui ont ſervi à compoſer cette
Table, par trois perſonnes fort intelligentes, qui chacune en par-
ticulier faiſant les mêmes opérations, je n’euſſe plus qu’à voir ſi
elles ſe raportoient, de ſorte que quand elles differeroient en quel-
que choſe, je puſſe voir de quelle part l’erreur pouvoit provenir: ainſi l’on peut s’aſſurer que ces calculs ont été faits avec toute la
préciſion poſſible.

La premiere Colomne comprend toutes les hauteurs des Murs
depuis 10 juſqu’à 100, allant en progreſſion Arithmetique dont la
difference eſt 5, c’eſt-à-dire que le premier nombre apartient à un
Mur qui auroit 10 pieds de hauteur, le ſecond à celui qui en au-
roit 15, le troiſiéme à celui qui en auroit 20, & ainſi de ſuite juſ-
qu’à 100, faiſant attention que cette hauteur ne doit être compriſe
que depuis la retraite juſqu’au cordon, aux revêtemens quiſoûtien-
nent un Parapet; parce que l’on fait abſtraction du petit revêtement
EC, & que tous ces revêtemens ſont ſupoſés avoir pour talud
du côté du parement, la cinquiéme partie de leur hauteur, l’autre
côté étant élevé à plomb.

J’ai été fàché, après avoir calculé cette Table, d’avoir donné
aux Murs un talud ſi conſiderable, parce que la pratique de la plû-
part des Ingenieurs d’aujourd’hui eſt de ne donner que le 7 e . de la
hauteur pour talud, leur raiſon étant qu’un plus grand talud expoſe
trop le parement aux injures de l’air, ce qui cauſe des écorche-
mens au bout de quelques années, au lieu que cela n’arrive pas

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer