Volltext: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

LA SCIENCE DES INGENIEURS, & c’eſt ce que l’on peut dire des Ordres de Palladio & de Vignole. Et pour qu’on en puiſſe faire le Paralelle, il eſt bon qu’on ſoit pré-
venu que les cinq Ordres qui ſontſur les Planches 37. 38. & 39. ſont
ceux de Palladio, que je ne m’arreterai point à détailler, pour ne
pas groſſir ce Livre mal-à-propos: il ſuffira ſeulement, qu’en con-
ſiderant avec attention les deſſeins de cet Auteur, on ſe mette en
état de juger en voyant un Edifice s’il eſt décoré ſelon lui ou Vi-
gnole; car, il eſt bien aiſé de ne pas prendre le change, la compoſi-
tion de ce dernier étant beaucoup plus grande & plus majeſtueuſe.

Pour faire voir que c’eſt avec juſtice que j’ai donné, dans le com-
mencement de ce cinquiéme Livre, tant d’Eloge à l’Architecture
ancienne, je vais expliquer quelques Fragmens des plus beaux Edi-
fices de Rome, que j’ai tiré du Paralelle de l’Architecture antique avec
la moderne de Mr. de Chambray, qui peut paſſer ſans contredit pour
un des grands hommes de ſon tems, & le plus habile Architecte
que nous ayons eû en France: l’honneur qu’il fait à la Nation mé-
rite bien que je m’arrête un moment pour rapporter quelques traits
de ſon Hiſtoire; les habiles gens m’en ſauront gré, & je m’acqui-
terai en partie de la reconnoiſſance que je dois à ſa mémoire pour
les lumieres que j’ai tirées de la lecture de ſes Ouvrages.

Rollant Freart de Chambray, Couſin germain de Mr. Deſnoyers, Se-
cretaire d’Etat de la Guerre & Surintendant des Bâtimens ſous Loüis
XIII. fut envoyé à Rome par Ordre de Sa Majeſté en 1640, pour
négocier des Affaires importantes avec Sa Sainteté. Ce fut dans ce
Voyage, qu’aidé de Mr. de Chantelou ſon frere, & de Mr. Pouſſin le
Raphaël de ſon ſiécle, il recueillit ce que l’Italie pouvoit offrir de
plus rare & de plus curieux. De retour en France, on le députa une
ſeconde fois pour faire benir deux Couronnes de Diamans que leurs
Majeſtés offroient à N. Dame de Lorette en action de grace de la
naiſſance du Dauphin, c’eſt-à-dire de Loüis le Grand; & comme le
Roy avoit été fort ſatisfait des ſavantes Recherches de ſon premier
Voyage, il luiordonna d’en faire de nouvelles, & de nerien négliger
pour tout ce qui pouvoit contribuer à la perfection de l’Architec-
ture, & à la beauté du Louvre que l’on bâtiſſoit alors. C’eſt à ces
deux Voyages, que nous devons en partie ſon excellent Livre du
Paralelle.

Louïs XIV, voulant faire continuer le Bâtiment du Louvre, en-
gagea par ſon Ambaſſadeur à Rome le Cavalier Bernin, Architecte
fameux, de venir en France: il n’y fut pas plûtôt arrivé, que Mr. de
Chambray eût ordre de travailler de concert avec lui; mais, l’Italien
ne fut pas longtems ſans connoître combien les connoiſſances de

Waiting...

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.

powered by Goobi viewer