Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

111. Entablement Ionique.

La hauteur de l’Architrave ſe fait d’un module 4 parties & demi,
on donne 4 parties & demi à la premiere Platte-Bande, 6 à la
ſeconde, 7 & demi à la troiſiéme, 3 au Talon, & une & demi à la
Regle.

La premiere Bande repond au vif de la Colomne, la ſaillie de
chacune des 2 autres eſt d’une partie, la Regle & le Talon en ont
cinq.

111.1.

Planch .
41.
Fig . 3.

La Friſe a pour hauteur un module & demi, elle ſe fait à plomb
& répond au vif du haut de la Colomne, de même que la premiere
Platte-Bande, l’on peut y entailler des ornemens compoſés de Fi-
gures, de Fleurs, ou de Feuilles.

La hauteur de la Corniche eſt d’un module 13 parties & demi,
ſes moulures ſont compoſées d’abord d’un Talon qui a 4 parties, de
la Regle qui en a 1, de la Bandelette des Denticules qui en a 6,
d’un Filet qui a une demi partie, d’un Aſtragale d’une partie, de
l’Ove qui en a 4, du Larmier qui en a 6, d’un Talon au-deſſus qui
en a 2, d’un Filet qui en a une demi, de la Doucine qui a 5 parties,
& de la Regle qui en a 1 & demi.

Toute la ſaillie de la Corniche eſt de 31 parties, celle de la Regle
eſt de 5, ſurquoi il faut en ajoûter 4 pour la ſaillie des Denticu-
les, 4 & demi pour celle de l’Ove, 10 pour celle de la Goûtiere,
2 & demi pour le Filet, & 5 pour la ſaillie de la Regle.

La hauteur des Denticules ſe fait de 6 parties, leur largeur de 4
ſur autant de ſaillie, & eſpacées de 2 parties: ſur le haut du vuide
de ces intervales, on laiſſe en dedans une Regle qui a pour hauteur
une partie & demi.

Quand on fouille des Feuillages ſur le Talon des Cimaiſes, des
œufs dans l’Ove, & des grains d’Olive ou de Patenotres dans les Aſ-
tragales, on le doit faire de maniere que le Olives répondent à
plomb ſous les œufs, & les œufs ſous les Denticules, auſſi-bien
que les Tiges des Feuillages de la Cimaiſe.

112. Maniere de tracer la Volute Ionique.

Pluſieurs ſçavans Architectes ont cherché des métodes pour tra-
cer la Volute Ionique, afin de lui donner cette forme agréable qu’on
remarque dans les Chapiteaux antiques; car l’on a ignoré juſqu’ici
de quelle maniere les Anciens s’y ſont pris, ne nous étant reſté que
les Ecritsde Vitruve qui ne ſatisfont point aſſés, ce qui a été cauſe

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer