Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

Prévenus de cela, imaginons que contre une Muraille A, on
ait ramaſſé des Terres ſoutenuës de l’autre côté par une furface
DE, qu’une puiſſance Q, qui la maintient peut ôter librement; ces Terres étant renfermées dans l’eſpace BCDE, comme dans une
caiſſe, dont le profil CD, ſeroit un quarré, il eſt conſtant que ſi
l’on ôtoit la ſurface DE, pour laiſſer aux Terres la liberté d’agir,
qu’il s’en ébouleroit une partie, & qu’il ne reſteroit que celles du
triangle CBE, & que par conſéquent la puiſſance Q, ſoûtient toute
la pouſſée des Terres dutriangle BDE, je veux dire l’effort qu’elles
font pour rouler le long du Plan incliné BE, il s’enſuit donc que la
puiſſance Q, auroit beſoin d’une force exprimée par le triangle
BDE, ſi effectivement les Terres s’ébouloient avec autant de faci-
lité qu’un corps Spherique roule ſur un Plan incliné bien poli,
mais comme leur tenacité fait que leurs parties ne peuvent ſe dé-
tacher pour s’ébouler, ſans rencontrer beaucoup d’obſtacles, il eſt
certain, comme l’experience le fait voir, qu’elles ne font pas ſeu-
lement la moitié de l’effort contre la ſurface DE, qu’elles feroient
ſi elles étoient ramaſſées dans un corps Spherique, ainſi on peut
donc conſiderer la puiſſance Q, comme équivalente à un Plan qui
ſeroit exprimé par la moitié du triangle BDE, pour être en équi-
libre avec la pouſſée des Terres, ce qui convient d’autant mieux
avec la pratique qu’on ne les employe jamais pour élever des
Rempars, des Terraſſes, des Chauſſées, & c. qu’elles ne ſoient
bien battuës, & qu’on n’en ait pour ainſi dire augmenté la tenacité.

50.1.

Fig . 2.

Comme c’eſt ſur ce principe que nous agirons dans la ſuite, on
remarquera que ſi l’on ſupoſe les lignes BD, & DE, chacune de
deux pieds, la ſuperficie du triangle ſera de deux pieds quarrés, & la puiſſance Q, n’en ſoutenant que la moitié, on peut dire que
la force de cette puiſſance dans l’état d’équilibre, ſera exprimée par
un pied quarré.

51. PROPOSITION PREMIERE.
Proble’me

32. Qui enſeigne comme il faut calculer la pouſſée des
Terres pour proportionner l’épaiſſeur des Murs qui les doi-
vent ſoûtenir en équilibre.

Pour ſavoir quel effort font les Terres derriere le revêtement
BCDE, je prend la ligne AB, égale à BD, pour avoir le triangle

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer