Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

Quand les Cazernes ſe bâtiſſent le long du rempart vers les cour-
tines (comme Mr. de Vauban l’a pratiqué en beaucoup d’endroits)
elles ſont compoſées d’un grand corps de Bâtiment pour loger les
Soldats, aux extrêmités duquel il y a des Pavillons pour les Offi-
ciers: ces logemens ſont preſque toûjours à deux ou trois Etages,
ſans y comprendre le rez-de-Chauſſée.

Dans chaque corps de Cazerne double, l’on fait quatre Chambres
à chaque étage, dont deux repondront à l’Eſcalier qui eſt de leur
côté, & les deux autres aux leurs: chaque Chambre doit avoir
22 pieds de long dans œuvre ſur 18 de profondeur pour placer
4 lits; celles du rez-de-Chauſſée doivent être élevées de 12 pieds,
celles du premier étage de 10, & celles en galetas de 8, leurs portes
larges de 3 pieds ſur 6 de hauteur, & les murs de face deux pieds
d’épaiſſeur au moins, avec un cordon à l’endroit du premier Plan-
cher & une tablette ornée de moulure pour ſervir de couronne-
ment au-deſſus du ſecond plancher de la maniere qu’on le voit
marqué ſur la Planche 29. qu’il ne faut qu’apercevoir pour enten-
dre les deſſeins qu’elle répreſente.

85.122.1.

Planch .
29.

Quand on veut faire les Planchers des Cazernes voûtés ſur pou-
trelles, on taille ces poutrelles à cinq pans de 12 pouces de face
chacune, & eſpacées de 18 à 20 pouces les unes des autres: elles
doivent être poſées ſur des Sablieres de 4 à 8 pouces d’épaiſſeur en-
caſtrées dans les gros murs où elles doivent entrer d’environ 12 à
15 pouces; on les revêtit d’un petit madrier de chêne ou de ſapin
de 2 à 3 pouces d’épaiſſeur, poſées en mortier de terre graſſe pour
empêcher que la Chaux ne conſomme le bois.

L’entrevoux de ces poutrelles ſe voûte de Briques miſes de cant
en bonne liaiſon & en mortier de Chaux & Sable: on poſe en mor-
tier de terre graſſe le premier rang de briques qui touche le flanc
de ces poutrelles; on arraſe bien le deſſus de la Voûte, & on re-
cire ſeulement les joints ſans y faire aucun enduit, après quoi ſur
l’étendu de chaque Chambre on fait un pavé de Briques poſées
de plat à mortier fin.

On ne voûte plus guére ſur poutrelles, parce que cela charge trop
le bâtiment, on aime mieux faire les Planchers comme à l’ordinai-
re, en ce cas on ſe ſert de poutres proprement équarries à vive ar-
reſte de même que les ſolives qui doivent être de bois de brin de
5 à 7 pouces de gros poſés ſur leur fort & eſpacés à un pied
de diſtance les uns des autres de milieu en milieu. Si on ne fait
point un plancher double, on recouvre les ſoliveaux de planches
ſeiches d’un pouce & demi d’épaiſſeur, aſſemblées à languettes & LA SCIENCE DES INGENIEURS, rainure, blanchies des deux côtés,& clouées chacune de trois cloux
à l’endroit de toutes les ſolives, dont l’un ſera mis au milieu de la
planche, & les deux autres à 2 pouces près des joints; obſervant
que ces planches ſoient poſées de maniere que leur extremité ne
ſe rencontre point de ſuite ſur une même ſolive, & que le tout ſoit
bien mis de niveau, non-ſeulement avec le ſeuil des portes, mais
en tout autre ſens & proprement executé.

On pourra auſſi faire des rainures dans le flanc de chaque ſolive
pour y couler enſuite des boſſes ou petits racineaux que l’on enve-
lope de terre petrie & préparée avec de la paille, qu’on ſerrera à me-
ſure les uns contre les autres, ce qui formera un plat-fond plus ſourd
& plus ſur contre les accidens du feu, on le crépira & blanchira
enſuite pardeſſous, & le deſſus ſera recouvert de planches, de
carreaux, ou de briques.

Les Cheminées doivent avoir 5 pieds de largeur ſur 4 de hauteur,
& leurs tuyaux 3 pieds ſur 8 pouces: quant à leur hauteur, il faut
qu’elle ſurmonte le faîte du comble de 3 ou 4 pieds, pour éviter la
fumée. Quoiqu’il ſoit d’uſage de ne point faire de cheminées ſans
jambage, cependant comme l’experience fait voir la facilité avec
laquelle elles ſe détruiſent tous les jours, il vaut mieux ſoûtenir leur
manteau par de doubles conſoles de pierres de taille ſans piés-
droits.

Les portes ſeront ſuſpenduës avec des gonds qui auront été placés
en bâtiſſant, & la queuë de ces gonds ſera gravée dans le deſſus
des pierres de taille où elle devra être miſe. Les gonds à repos & les pivots de ceux des portes auront 15 lignes de diamêtre, ceux
des fenêtres 7 à 8, & ſeront tous parfaitement ronds & à plomb ſur
leur queuë, les œils de pantures ſeront également ronds & préci-
ſement de la grandeur convenable.

La cage de l’Eſcalier doit être de 7 à 8 picds de largeur parta-
gée en deux par un mur de chifre qui ſoûtienne les rampes, les
degrés ſe font d’un pied de giron ſur 5 à 6 pouces de hauteur; & l’on fait deux pailliers, l’un au retour du milieu de la rampe & l’autre à chaque étage pour communiquer d’une Chambre à l’autre.

Supoſant qu’en chaque Chambre il y ait quatre lits, on pourra
y loger douze ſoldats, ſavoir huit dans la Chambre & quatre de
garde; ainſi dans les quatre Chambres de plain-pied on y logera 48
hommes, & dans un corps qui compoſe les douze Chambres qui
accompagnent les Eſcaliers, on pourra y en loger 144.

Le rez-de-Chauſſée des Cazernes, dont nous parlons, eſt prin-
cipalement deſtiné pour ſervir d’Ecurie, lorſque ces Cazernes ſe- LIVRE IV. DES EDIFICES MILITAIRES. roient occupées par la Cavalerie, c’eſt pourquoi on n’y a point per-
cé de fenêtres, n’étant éclairées que par le jour qu’elles peuvent ti-
rer du deſſus des portes, ainſi qu’on le voit dans l’élevation, ce qui
fait que ces chambres ne ſeroient pas fort commodes pour l’Infan-
terie; mais je n’ai rien voulu y changer, parce qu’on en va voir
d’autres qui n’ont pas le même défaut.

Pour diſtribuer le logement des Officiers qui ſont dans les Pa-
villons, il faut faire deux eſcaliers qui paſſent par le milieu, avec
un corridor de 6 pieds de large, qui traverſe de l’autre ſens, en-
ſorte que chaque étage d’un Pavillon ſe trouve diviſé en quatre
apartemens, qui doivent être compoſés d’une chambre pour deux
Officiers, de 18 pieds de long ſur 16 de large, & d’une cuiſine ou
garde-robe pour les valets, de 16 pieds de long ſur 14 de large; & l’on fera enſorte de placer des Latrines au bout de chaque cor-
ridor, contre le mur des Cazernes.

85.122.1.

Planch .
29.

Chaque apartement pourra être occupé par un Officier en tems
de paix, & par deux ou davantage en tems de guerre, quand la
Garniſon eſt renforcée, deſorte que douze Officiers peuvent loger
dans un Pavillon en tems de paix, & 24 en tems de guerre; mais
pour fixer la quantité des logemens neceſſaires pour la Garniſon,
dans le tems où elle ſera la plus forte, on pourra ſuivre à peu près
la maxime de Mr. de Vauban, qui eſt de ſupoſer 500 hommes de
pied par Baſtion, ou autres ouvrages de la Place équivalens, & 200
chevaux, ce qui fait dix compagnies d’Infanterie, & quatre de
Cavalerie, chaque compagnie d’Infanterie ayant trois Officiers,
& celles de Cavalerie deux, on jugera par-là du nombre des Pavil-
lons qu’il faudra pour leur logement, auſſi-bien que de celui des
quartiers de Cazernes pour les Soldats.

Les Cazernes, qu’on voit repreſentées ſur la Planche 30, ont été
faites à Bethune en 1728. & ſont des plus belles que je connoiſſe: comme elles ſont deſtinées pour la Cavalerie, on voit que le plan
du rez-de-Chauſſée comprend des écuries d’une fort belle gran-
deur, & bien éclairées chacune par deux croiſées; ces écuries ſont
voûtées par des Voûtes ſurbaiſſées, au-deſſus deſquelles il y trois
étages doubles pour les Cavaliers: attenant du même corps de Ca-
zernes, eſt un Pavillon pour les Officiers, dont la diſtribution eſt
ſuffiſamment détaillée par les plans profils & élevations, pour en
avoir une parfaite intelligence, ſans qu’il ſoit beſoin que je m’y ar-
rête davantage: d’ailleurs, comme j’en raporte le devis dans le ſi-
xiéme Livre, tel qu’il m’a été donné par Mr. Dartezé, qui en a eu
la conduite, étant alors Ingenieur en chef de cette Place, on pour-
ra ſi l’on veut y avoir recours.

85.122.1.

Planch .
30.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer