Full text: Belidor, Bernard Forest: La science des ingenieurs dans la conduite des travaux de fortification et d' architecture civile

trêmités a porté. . . . . . # 810 # } # liv.
Une ſemblable poſée de même. . . . # 795 # # 805
Une troiſiéme poſée encore de même. . # 812

Ayant vû dans la premiere Experience, qu’une Solive de 18 pou-
ces de longueur ſur un pouce en quarré poſée ſur deux apuis ſans
être ſerrée a porté 400 liv. la raiſon veut qu’une autre Solive de
même longueur & même hauteur poſée auſſi de même, mais qui
auroit le double en largeur, porte un poids double; auſſi avons-nous
805 liv. pour la force moyenne au lieu de 800, qui eſt une diffe-
rence qui ne mérite pas d’attention.

85.108. Quatriéme Experience.

Une Solive de même dimenſion que dans la troiſiéme Expe-
rience, mais poſée de cant ſans être arrêtée par les deux bouts, a

porté. . . . . . . # 1570 # } # liv.
Une ſeconde ſemblable & poſée de même. . # 1580 # # 1580
Une troiſieme. . . . . # 1590

Cette Experience prouve que deux poutres de même longueur, & dont la largeur des baſes eſt égale, ont leur force dans la raiſon des
quarrés de leur hauteur, puiſque la force moyenne d’une Solive qui
a une hauteur double de celle de la premiere Experience, & dont
tout le reſte eſt égal, eſt de 1580, qui eſt un nombre à peu près qua-
druple de 400. Elle montre auſſi que la force d’une poutre poſée
de plat eſt à celle qu’elle auroit poſée de cant, comme le plus petit
côté de la baſe eſt au plus grand.

85.109. Cinquiéme Experience.

Une Solive de trois pieds de longueur & d’un pouce en quarré,

n’étant point ſerrée par ſes deux extrêmités, a porté. # 185 # } # liv.
Une ſeconde ſemblable & poſée de même. . # 195 # # 187
Une troiſiéme. . . . . . # 180

Cette Experience montre ſenſiblement que de deux poutres qui
ont leurs baſes égales & poſées ſur le même côté, la plus longue a
moins de force que la plus courte dans la raiſon qu’elle a plus de
longueur; car dans la premiere Experience une poutre de 18
pouces de longueur, & d’un pouce en quarré, a porté 400 liv. tandis que la force moyenne d’une autre Solive de 36 pouces de
longueur & de même baſe n’a été qu’à 187 au lieu de 200 qu’elle
auroit dû porter; cette difference vient apparemment de ce que LIVRE IV. DES EDIFICES MILITAIRES. le bois n’étoit pas tout-à-fait ſi bon que celui de la premiere Ex-
perience.

85.110. Sixiéme Experience.

Une Solive de trois pieds de longueur & d’un pouce en quarré,

arrêtée par les deux bouts, a porté. . . # 285 # } # liv.
Une ſeconde poſée de même. . . . # 280 # # 283
Une troiſiéme. . . . . . # 285

Les Solives de cette Experience ſe ſont rompuës en trois endroits
comme dans la ſeconde, & leur force moyenne n’a été qu’à 283
au lieu de 300 pour être dans le même raport avec la ſeconde Ex-
perience; mais il n’eſt preſque pas poſſible que les Experiences puiſ-
ſent donner juſte ce que l’on devroit en attendre par raport à celles
qui ont été faites les premieres: cependant l’on peut encore remar-
quer ici que la force moyenne des Solives de la 6 e Experience eſt à
celle des Solives de la 5 e , à peu près comme 3 à 2, puiſqu’il ne s’en
faut que trois unités que ce raport ſoit exact, par conſequent
c’eſt un ſurcroît de preuve que les poutres qui ne ſont poſées ſeule-
ment que ſur deux apuis ont moins de force d’un tiers que celles
qui ſont ſerrées par les bouts.

85.111. Septiéme Experience.

Une Solive de trois pieds de long ſur deux pouces en quarré, non

ar rêtée par les deux bouts, a porté. . . # 1550 # } # liv.
Une ſeconde ſemblable & poſée de même. . # 1620 # # 1585
Une troiſieme. . . . . . # 1250

La premiere & la ſeconde Solive de cette Experience ont porté
à peu près le poids qui devoit exprimer leur force par raport à la
premiere & la cinquiéme Experience; cependant la premiere Solive
a porté 50 liv. de moins & la ſeconde 20 liv. de plus, puiſque le
poids devoit être de 1600 liv. : quant à la troiſieme Solive, il s’en faut
beaucoup qu’elle ait eû toute ſa force, puiſqu’elle n’a porté que
1250 liv. ; il eſt vrai qu’elle a paru défectueuſe avant même d’en
avoir fait uſage, & on n’a pas été ſurpris de ce qui eſt arrivé. Cependant, comme il ne reſtoit point de bois debité ſelon ces di-
menſions-là, j’ai ſupoſé, pour trouver la force moyenne, que la troi-
ſiéme Solive avoit porté la moitié de la ſomme des poids de la
premiere & de la ſeconde.

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer