Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

57. DIALOGVE XXI.
Eſpreuue d’vn canon tirant 24. liures de fer contre une couleurine de 13. liures, faite au chaξteau
d’Anuers par le cbaſtelain Auguſtin de Mexia & le maiſtre du camp
Ieroſme Monroy, enl’année 1601.

GEn. Monſieur le Capitaine vous ſouuient-il encor del’eſpreuue, qui n’agueres
ſe fit entre le chaſtelain Don Auguſtin de Mexia, & le maiſtre du camp Ieroſme
de Monroy, quand de la platte-forme joignant la porte du chaſteau, ils firent tirer
vn demy-canon de 24. lb. de boulet, & vne couleurine de 20. pieds, & tirant 13. lb. de fer,
pour voir qui des deux ſeroit de plus longue portée?

Cap. Ilm’en ſouuient bien encor, mon Seigneur, mais ayant les penſées pour vous
ſatisfaire, occupées ailleurs, iel’auois oublié d’en faire mention en noſtre diſcours pre-
cedent.

Gen. On dit qu’ayans enuoyé deux canonniers dela la riuiere en la campagne, auec
vne piece de toille blanche, laquelle ils eſleuerent pour enſeigne, ſur vne picque, enuiron
4000. pas au dedans d’icelle; & que le demy-canon eſleué iuſques à 22 {1/2} degrez fit le pre-
mier 300. pas plus auant que ladite enſeigne: & que la couleurine ne ſe pouuant eſleuer
que aux 18. degrez fit ſon coup enuiron 150. pas plus court: mais que leſdits perſonnages
s’apperceuans de la cauſe de ce defaut firent au bout de la platte-forme, vne foſſette de
paulme & demie de profondeur, & de largeur ſuffiſante pour receuoir la culaſſe du fuſt de
ladite couleurine, de ſorte qu’à grand peine elle approchoit de la hauteur du canon: & que
de ce lieu ils firent derechef tirer le demy-canon, qui paſſa ſon boulet 40. pas plus loing
qu’auparauant, & que la couleurine paſſa ceſtuy-cy de 250. pas. Dequoy i’ay bien eſté eſ-
merueillé, principalement oyant de quelle longueur les pieces auoient eſté, à ſçauoir le
demy-canon de 19. & la couleurine de 43. calibres.

Cap. Croyez-moy, Monſeigneur, que ſi la couleurine n’euſt eſté que de 32. cali-
bres, elle euſt porté ſon boulet beaucoup plus loing.

Gen. Pourquoy?

Cap. Tant la briefueté, que la longueur exceffiue eſt prejudiciable au coup; la force
de la portée d’vne piece ſe tenant au milieu. Car la piece eſtant trop courte, elle repouſſe
le boulet, deuant qu’elle reçoiue ſa force entiere: eſtant trop longue, la poudre perd auſsi
vne partie de ſa force, deuant que le boulet en ſoit repouſſé. Dont il eſt certain, que la cou-
leurine eſtant de 32. calibres, le boulet n’acquiert toute ſa vigueur, comme on s’en peut
apperceuoir, qu’au ſortiril fait plus grand tonnerre, & la piece en recule plus rudement. Choſe qui, ſelon le teſmoignage de Louys Collade, a eſté approuuée au Royaume de
Naples, en vne couleurine faite à Genua tirant 48. lb. de fer, & longue de 47. calibres,
mais qui en ſa plus haute eſleuation, n’eſgalloit la portée d’vne demie couleurine de 32. calibres, & de 16. lb. de boulet. Dont les officiers en firent oſter 8. calibres: & voyans que
ſa portée en eſtoit meilleure, en firent coupper encor 7. dont ladite piece venant à ſaiuſte
proportion de 32. calibres, fit ſa portée de 1500. pas plus auant, qu’elle n’auoit fait au com-
mencement.

De meſme nous dit le Sergeant de Holmedo, qui eſtant ſoldat au Rocher de Velez. en Gomera (vn fort és confins de ſa Majeſté en Barbarie, gaigné auſsià la fin par ſaditte Ma-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer