Full text: Ufano, Diego: Artillerie, ou vraye instruction de l' artillerie et de ses appartenances

65. CHAP. IIII.
La façon des petites & grandes ſanlſices, qui en a eſté Pinue nteur,
& le ſeruice quon en a eu au ſiege d’Ostende.

DVrant le ſiege d’Oſtende, il ſe preſenta deuant ſon Alteſſe vn certain ſien vaſſal,
nommé A drian Hermanſen, maiſtre ſingulier au fait des digues, chauſſées, & au-
tres telles beſongnes aquatiques, faiſant profeſſion d’vne inuention de ſaulſices
de camp, ſingulierement profitables pour retenir la violence des eaux, renforcer les di-
gues ou chauſſées, & patſaire autres labeurs ſemblables. Lequel fut bien gracieuſement
receu de ſon Alteſſe, qui ne deſiroit autre choſe, ſinon que ſon entrepriſe fut aduancée,
pour le bien de laquelie il y falloit beaucoup detelles beſongnes: Et luy ayant donné let-
tres de credit, auec commandement de luy fournir toutes choſes à cela neceſſaires, elle
luy adioignit pour aide vn charpentier, auſſi bon maiſtre de ſon meſtier, nommé Abraham
Melin. De ſorte que ces deux, entreprenans courageuſemẽt cette œuure, on vit dés le pre-
mier commencement qu’elle ſeroit de grand profit, comme on l’experimenta au progrés
du temps, chacun eſtant contraint de confeſſer qu’il n’y auoit iuſques alors eu inuention
plus propre & auantageuſe pourteleffet. Mais l’inuenteur decedé, elle eſtoit en danger
de retourner en derriere, ſi le fils d’iceluy nommé Antoine Adrianſen ne ſe fuſt mis en la
place de ſon pere. Dont reprenãt courage, on cõmença en peu de tẽps à éleuer & hauſſer
tous les forts, qui ſelon la neceſſité auoient eſté faits en l’eau, par le moyen deſdites ſaulſi-
ces. Mais icelles eſtans encor quelque peu trop legeres, & la terre de laquelle elles eſtoient
farciess’en eſcoulant peu à peu auec le mouuement des vagues qui battoient à l’encontre,
ils s’aduiſerent de les remplir de cailloux & de briques, pour les faire plus peſantes & plus
ſermes. Choſe qui euſt l’iſſuë ſi heureuſe, qu’on en print occaſion d’en paſſer plus auant.

Et le Comte de Buquoy entendant qu’on s’en pourroit bien proprement ſeruir, pour
en baſſe marée faire vn fort ſi proche de ladite ville, qu’il ſeroit poſſible, pour en preſſer
l’ennemy de prés, & luy empeſcher l’entrée des nauires de ſecours, en donna aduis a ſon
Alteſſe: & s eſtant choiſi vn lieu commode, auec le conſentement d’icelle, il baſtit en peu
de temps, au quartier de Bradene, vn fort, & y logeant quelques pieces d’Artillerie, par
leſquelles il briſa & enfonça plus de 200. vaiſſeaux, de ſorte que l’ennemy auec grand la-
beur fuſt contraint de ſefaire vn autre canal, duquel toutesfois il ne pouuoit gueres iouyr. Le Comte de Buquoy, par le commandement de ſon Alteſſe, s’en approcha auec vne di-
gue ſaite auſſi de ſaulſices, d’où il le moleſta auec 12. pieces d’Artillerie qu’il y auoit
plantées.

De cette digue ou chauſſée on print occaſion de paſſer plus auant en l’inuention des
ſaulſices: Car il y eut vn certain Chriſtofle Propergenius, qui v oyant que de pluſieurs ſaul-
ſices jointes & bien liées enſemble, on pourroit faire vn grand ſaulſiçon, duquel on ſe
pourroit ſeruir pour quelque grande entrepriſe, s’accoſta d’vn cheualier, & le pria d’en ad-
uertir ſon Alteſſe. Donc en fin l’eſpreuue en fut faite, & en reuſſit vn grand ſaulſiçon, de
grand labeur & deſpens, mais de peu de profit, pource qu’il eſtoit ſi exceſſif en grandeur
& peſanteur, qu’il n’y auoit moyen de le mouuoir, iu ſques à ce queledit Comt ede Buquoy
le partit, en faiſant deux ſaulſiçons de meilleur maniement. Et en vint-on ſi auant à la
pratique d’icelles, que meſme on s’aduiſa, comme nous auons dit au chapitre prece-
dent, d’en reueſtir les chandeliers, & en parfaire ladite digue.

Or comme on voit en la figure 15. α, ils ſont faits des plus longs ramages de branches
d’arbres, leſquels eſtans agencez en longueur, telle qu’on veut auoir la ſaulſice, & en-

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.

powered by Goobi viewer